DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Gustavo Dudamel dompte la tempête "Otello" à Barcelone

euronews_icons_loading
Musica
Musica   -   Tous droits réservés  euronews
Par Katharina Rabillon
Taille du texte Aa Aa

L'opéra de Verdi "Otello" s'ouvre par une scène de tempête étourdissante. Au pupitre, Gustavo Dudamel révèle les secrets de cette partition épique emportant le Gran Teatre del Liceu de Barcelone sur son passage.

"Immédiatement, les premières mesures de l'opéra sont tellement puissantes," souligne le chef d'orchestre. "C'est un passage où on est fortissimo, tutta forza et où il y a des accents : l'enjeu, c'est d'équilibrer tout cela," estime-t-il. "On vit le drame avec intensité plutôt qu'en hurlant," fait-il remarquer.

"Les idées viennent sur le moment"

Le charismatique maestro dirige la dernière tragédie de Verdi inspirée de la pièce de Shakespeare. "Quand j'ai su que c'était lui, le chef d'orchestre," confie Gregory Kunde, le ténor américain qui joue le rôle d'Otello, "j'étais fou de joie."

"Il a eu des idées différentes, des choses qui ne sont pas dans la partition de Verdi," indique-t-il avant d'ajouter dans un sourire : "Mais je pense que Verdi aurait pu les écrire s'il avait entendu notre manière d'interpréter."

Gustavo Dudamel renchérit : "Quand on est en train de diriger et de jouer de la musique, des idées émergent. On se dit : il faut plus de temps ou de respiration pour telle ou telle chose... Tout cela vient sur le moment," affirme-t-il.

"Un musicien fantastique qui communique et respecte les artistes"

L'Ave Maria intimiste que Desdémone chante avant d'être assassinée par son mari jaloux Otello fait partie des moments préférés de Gustavo Dudamel. "Ce passage dolcissimo tout en délicatesse est magnifique," dit-il. "J'ai l'impression qu'elle prie pour moi en étant déjà au ciel," avoue-t-il.

La soprano bulgare Krassimira Stoyanova qui interprète Desdémone à Barcelone évoque pour nous ce passage : "Je ressens cette énergie éthérée merveilleuse au moment précis où Desdémone prie."

"Gustavo Dudamel est un musicien fantastique qui communique avec les autres et respecte les artistes," assure-t-elle.

Le chef d'orchestre le reconnaît : "Je suis très à l'écoute, je crée une interprétation en laissant de la souplesse pour écouter et trouver comment établir une connexion. J'adore ce que je fais et j'adore partager cela avec les personnes avec qui je travaille," insiste-t-il.

Des représentations d'Otello sont programmées au Gran Teatre del Liceu jusqu'au 14 avril.

Journaliste • Katharina Rabillon