DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Elizabeth II ressent un "grand vide" après la mort du prince Philip, Harry présent aux obsèques

euronews_icons_loading
Elizabeth II dit ressentir un grand vide après la mort de son mari, le prince Philip
Elizabeth II dit ressentir un grand vide après la mort de son mari, le prince Philip   -   Tous droits réservés  Ben Stansall/AP
Taille du texte Aa Aa

Le décès du prince Philip laisse un "grand vide" dans la vie de son épouse la reine Elizabeth II, a rapporté leur fils Andrew à l'issue d'une messe commémorative dimanche, tandis que le prince Harry sera présent aux funérailles. Elles auront lieu dans l'intimité, à Windsor, samedi prochain.

Deux jours après le décès du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, et en écho à l'émotion des Britanniques, qui reste vive, les enfants du duc d'Edimbourg ont continué de rendre hommage à leur père, qui s'est éteint vendredi, "paisiblement" selon le communiqué de Buckingham Palace, à l'age de 99 ans.

Son fils et héritier de la couronne, le prince Charles, a confié que son "cher papa" lui "manque énormément". La princesse Anne, réputée proche de son père, lui a également rendu hommage. "Mon père a été pour moi un professeur, un soutien et un critique", dit-elle dans un communiqué."C'est l'exemple d'une vie bien vécue, passée à servir (...) que je souhaite imiter le plus", a-t-elle ajouté. "On sait que cela va arriver mais on n'y est jamais prêt", a-t-elle également déclaré.

A l'issue d'une messe d'hommage à Windsor dimanche, ses deux autres enfants, les princes Edward et Andrew, se sont confiés au sujet des messages de soutien. Edward a salué les témoignages venus du monde entier, signe que le prince Philip était non seulement "notre \_père, notre grand-père, notre beau-père",_ mais_"qu'il représentait"_ aussi "tant pour tant d'autres personnes".

"C'était un homme remarquable, je l'aimais comme on aime un père", a ajouté le prince Andrew, qui n'exerce plus de fonctions publiques depuis 2019 en raison de ses liens amicaux avec le défunt financier américain Jeffrey Epstein, accusé de trafic de mineures.

Andrew s'est également laissé aller à quelques confidences concernant la manière dont sa mère, la reine Elizabeth II, vit le départ de celui qui est resté dévoué à elle pendant 74 ans : ''La Reine, comme on peut s'y attendre, est une personne incroyablement stoïque... Elle décrit ressentir un grand vide dans sa vie. Mais nous, la famille, ceux qui sont proches, nous rassemblons (...) pour la soutenir."

Le prince Harry de retour pour des funérailles dans l'intimité

Si le public a été appelé à ne pas se rassembler en raison de la pandémie, des hommages sont organisés depuis la mort du duc d'Edimbourg, avec des tirs de canon organisés samedi dans tout le Royaume-Uni, et des minutes de silence dans les stades.

Dimanche, l'archevêque Justin Welby, chef spirituel des anglicans, a appelé à prier pour la famille royale endeuillée lors d'une messe commémorative à la cathédrale de Canterbury.

En raison de la crise sanitaire, les obsèques du prince, organisées samedi prochain au château de Windsor, ne peuvent accueillir que 30 personnes. Elles se feront donc dans l'intimité.

Le prince Harry sera présent et sera donc de retour au Royaume-Uni pour la première foi depuis sa mise en retrait de la royauté il y un an et quelques semaines après l'interview choc qu'il a donnée avec son épouse à Oprah Winfrey le 7 mars. Il y avait accusé "la Firme", surnom de la monarchie, de ne pas avoir été capable de soutenir sa femme, alors que celle-ci avait évoqué ses pensées suicidaires et formulé des accusations de racisme à l'encontre de la famille.

Mais Harry avait réitéré sa loyauté à l'égard de la reine, répétant à Oprah Winfrey : "C'est mon colonel en chef. Elle le restera."

Son épouse Meghan, 39 ans, qui attend son deuxième enfant pour cet été, ne fera pas le déplacement pour les obsèques et restera en Californie. Son médecin lui a conseillé de ne pas se rendre au Royaume-Uni, a précisé le palais de Buckingham.