Minneapolis : la policière démissionne, la ville toujours en colère

Minneapolis : la policière démissionne, la ville toujours en colère
Tous droits réservés John Minchillo/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Minneapolis, des centaines de personnes demandent justice pour Daunte Wright, 20 ans. Les manifestants exigent l'arrestation de l'agente Kim Potter, responsable de sa mort lors d'un contrôle routier. Elle a démissionné.

PUBLICITÉ

Le couvre-feu destiné à maintenir le calme, ils ne l'ont pas respecté. A Minneapolis, la colère contre la police est trop grande, depuis la mort d'un jeune noir dimanche. Des centaines de personnes demandent justice pour Daunte Wright, 20 ans. Les manifestants exigent l'arrestation de l'agente Kim Potter, 48 ans dont 26 au service des forces de l'ordre. Elle a démissionné, tout comme le chef de la police locale.

Lors d'un banal contrôle routier, Daunte Wright a été abattu par la policière, qui dit avoir confondu son arme de service et son Taser, ce pistolet à impulsion électrique qui n'est pas létal.

La caméra embarquée de la policière a filmé le tir, qualifié d'accidentel par la police de Brooklyn Center, près de Minneapolis.

La ville est d'autant plus sous tension que s'y déroule le procès de Derek Chauvin, le policier accusé de la mort de George Floyd. Un procès qui donne la parole actuellement à la défense, qui avance cette thèse : George Floyd, devenu une icône des violences policières contre les noirs, serait décédé d'une overdose et de problèmes cardiaques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Henry Kissinger, monstre sacré des relations internationales, est mort

Henry Kissinger, figure controversée de la diplomatie américaine, est mort

États-Unis : trois jeunes Palestiniens blessés par balle, un suspect arrêté