EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Le président du Bélarus Loukachenko place son fils en orbite

Le président du Bélarus Loukachenko place son fils en orbite
Tous droits réservés Sergei Sheleg/BelTA Pool Photo via AP
Tous droits réservés Sergei Sheleg/BelTA Pool Photo via AP
Par Romain Mazenod
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le dirigeant autocrate souhaite, après sa mort, que le pouvoir soit transféré à un conseil de sécurité nationale où son fils VIctor a un rôle prééminent.

PUBLICITÉ

Le président du Bélarus Alexandre Loukachenko pense à sa succession. Il annonce vouloir changer la loi dans la perspective de sa mort. Le pouvoir serait alors transféré entre les mains du conseil de sécurité national où son fils Victor joue un rôle éminent.

Beaucoup d'observateurs prêtent depuis longtemps au président Loukachenko l'intention d'établir une dynastie politique ce qu'il a toujours réfuté.

"Si demain, il n'y a pas de président, y a-t-il suffisamment de garanties pour que tout se passe bien ? s'est-il interrogé devant des journalistes. Non. Donc je signerai un décret dans les jours qui viennent sur la structure du pouvoir au Bélarus. Si le président est tué, le conseil de sécurité détiendra le pouvoir dès le lendemain."

La loi actuelle stipule que le Premier ministre assume la charge présidentielle en cas de vacances du pouvoir. Mais Alexandre Loukachenko souhaite que la réalité du pouvoir revienne à ce conseil de sécurité.

Le président Loukachenko a été confronté l'an dernier à des mois de manifestations réclamant sa démission après des élections que ses opposants estiment truquées. Il est au pouvoir depuis 1994.

Journaliste • Romain Mazenod

Video editor • Romain Mazenod

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’opposition bélarusse en exil demande à l’UE de faire plus contre Minsk

Contestation au Bélarus : le pouvoir juge sa réponse "appropriée"

Un citoyen lituanien est mort dans une prison au Bélarus