DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le désespoir des Indiens : pas d'oxygène et des crématoriums saturés

euronews_icons_loading
Le désespoir des Indiens : pas d'oxygène et des crématoriums saturés
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

La détresse et la colère en Inde confrontée à un nombre record d'infections.

Les hôpitaux sont submergés et la plupart n'acceptent plus de nouveaux patients, faute de place et d'oxygène. Avec près de 350 000 nouveaux cas en une journée, du jamais vu au niveau mondial, la communauté internationale se mobilise.

"Il y a une grave pénurie d'oxygène à Delhi ; il faut 700 tonnes par jour et le gouvernement central ne nous a attribué que 480 tonnes. Hier, ils ne nous en ont donné que 10" souligne Arvind Kejriwal, ministre en chef de New Delhi.

En attendant l'aide internationale, chacun s'organise pour tenter de trouver de l'oxygène. Les autorités locales ont prolongé d'une semaine le confinement en vigueur à New Delhi.

L'Union européenne promet une assistance et va activer le mécanisme de protection civile, permettant aux différents pays de coordonner leur aide et de déployer des moyens dans le monde entier en cas de situation d'urgence de grande ampleur.

L'Allemagne, tout comme la France et le Royaume-Uni vont fournir des générateurs d'oxygène.

Des médicaments, des tests à diagnostic rapide, des respirateurs et des composants pour la production de vaccins, c 'est la contribution des Etats-Unis.

Le Covid-19 a fait 2767 morts en 24 heures en Inde. En cause : un nouveau variant qui se répand à toute vitesse dans ce pays de plus d'1 milliard d'habitants. Résultat : des crématorium incapables de faire face à l'afflux des personnes décédées. Une situation hors de contrôle qui inquiète le reste du monde.