This content is not available in your region

Covid-19 : l'aide médicale britannique arrive en Inde qui a désespérément besoin d'oxygène

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Covid-19 : l'aide médicale britannique arrive en Inde qui a désespérément besoin d'oxygène
Tous droits réservés  Rafiq Maqbool/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Les premières cargaisons d'aide médicale britannique sont arrivées en Inde.

Alors que les habitants de la capitale sous oxygène sont légions, ce mardi matin à New Delhi, près d'une centaine de concentrateurs d'oxygène et autant de respirateurs ont été débarqués à l'aéroport. C'est le premier de neuf vols attendus cette semaine.

En attendant le déploiement de ces aides, les patients sont amenés à l'hôpital par des parents désespérés, mais beaucoup d'entre eux sont refusés. Certains meurent même au seuil des établissements...

"Ils n'ont pas d'oxygène, ils n'ont pas de médecins, les gens meurent ici. Nous sommes restés sur le parking pendant une heure, et maintenant ma sœur vient de mourir."

L'Organisation mondiale de la santé a qualifié la situation de "plus que déchirante".

"L'OMS fait tout ce qu'elle peut, en fournissant des équipements essentiels, notamment des milliers de concentrateurs d'oxygène, des hôpitaux de campagne mobiles préfabriqués et des fournitures de laboratoire", Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS.

Le gouvernement indien a organisé l'envoi de camions-citernes d'oxygène à New Delhi par train.

Le président américain Joe Biden a promis à l'Inde une aide d'urgence, "un soutien sans faille". Ce qui a été saluée par le Premier ministre indien Narendra Modi. Les Etats-Unis vont lui envoyer des composants pour la production de vaccins et des équipements médicaux.

Les membres de l'Union européenne, dont la France et l'Allemagne, se mobilisent pour apporter leur aide.

"Nous travaillons maintenant à toute vitesse pour voir dans quelle mesure nous pouvons y envoyer des unités de production d'oxygène médical par générateur. C'est ce que fait toute l'Europe", a expliqué Angela Merkel, chancelière allemande. "J'en ai également parlé aujourd'hui avec le Premier ministre portugais, qui assure actuellement la présidence du Conseil de l'Union européenne. Et nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour aider l'Inde".

L'Inde avait géré la première vague de la pandémie, elle est submergée par la seconde. Seules des livraisons immédiates d'oxygène et de vaccins peuvent aider à mettre fin au cauchemar.