DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : Joe Biden porteur de bonnes nouvelles, mais la désinformation brouille parfois le message

euronews_icons_loading
Covid-19 : Joe Biden porteur de bonnes nouvelles, mais la désinformation brouille parfois le message
Tous droits réservés  Gregory Bull/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Au centième jour du mandat de Joe Biden, une décision toute symbolique vient d'être annoncée, les Américains vaccinés n'ont plus besoin de porter le masque en extérieur, sauf dans un endroit bondé.

Plus de 95 millions d'Américains sont concernés car considérés vaccinés contre le Covid-19, c'est-à-dire qu'ils ont reçu les deux injections, la dernière datant d'il y a plus de deux semaines.

Cette décision des autorités sanitaires vise à ramener le pays sur le chemin de la normalité.

Après l'annonce du CDC, centres pour le contrôle et la prévention des maladies, le président Joe Biden a qualifié cette nouvelle directive de "progrès extraordinaire"et veut persuader les jeunes de se faire vacciner :

"Si vous êtes vacciné, vous pouvez faire plus de choses, plus sûrement, à l'extérieur comme à l'intérieur. Donc, pour ceux qui n'ont pas encore été vaccinés, surtout si vous êtes plus jeunes, ou si vous pensez que vous n'en avez pas besoin, c'est une autre excellente raison de vous faire vacciner. Maintenant, je dis bien maintenant."

Le Covid-19 a tué près de 573 000 personnes aux Etats-Unis, c'est de loin le pays qui a engrangé le plus grand nombre de morts du coronavirus. Alors la nouvelle est accueillie avec soulagement, mais aussi prudence :

"Dieu merci, je suis si heureuse que nous ne soyons pas obligés de porter des masques quand nous sommes dehors. Ici, je porte un masque parce que nous sommes dans un centre-ville peuplé", explique Annie Wolock, habitante du Michigan.

"Je ne vais tout simplement pas prendre le risque de mettre en danger la vie des autres, donc je vais continuer de porter mon masque" ajoute Kim Ryan, aussi résidente du Michigan.

Mais alors que Joe Biden fait tout pour promouvoir la vaccination, la désinformation fait recette par endroit. Une école privée de Floride a par exemple interdit à ses enseignants de se faire vacciner. Le fondateur de l'école affirme que les vaccins "peuvent transmettre quelque chose qui pourrait nuire à la fertilité des femmes et au développement des enfants".

Un exemple flagrant de Fake News ou théorie complotiste qui empoisonne les États-Unis.