DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Inde : plus de 400 000 contaminations en un jour, la vaccination ouverte à tous

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Inde : plus de 400 000 contaminations en un jour, la vaccination ouverte à tous
Tous droits réservés  Anupam Nath/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Au moins 3 500 morts et plus de 400 000 contaminations : ces chiffres ne concernent qu'une journée, celle de samedi, en Inde. Il faut les rapporter à la population du pays - plus d'1,3 milliard d'habitants - mais toujours est-il que jour après jour, le pays s'enfonce dans la spirale de la pandémie.

Sur le seul mois d'avril, l'Inde a détecté environ sept millions de nouvelles infections. Quelque 3 523 morts ont été enregistrées samedi sur la journée écoulée, portant le total du nombre de décès dans le pays à 211 853. Mais les chiffres réels pourraient être beaucoup plus élevés.

La population le constate de la façon la plus violente qui soit, lorsque cela touche des proches : les infrastructures sont submergées et dépassées. Il manque de moyens, de lits, et de matériel médical.

L'aide médicale internationale, annoncée par plus de 40 pays, a commencé à être acheminée cette semaine en Inde. Un appareil militaire américain, transportant plus de 400 bouteilles d'oxygène et un million de tests de dépistage du coronavirus, a atterri vendredi à New Delhi.

Du matériel médical est arrivé samedi en provenance d'Allemagne et de France. "L'Inde nous a aidés l'année dernière quand les hôpitaux en France avaient besoin de médicaments. Et le peuple français s'en souvient. Nous avons donc voulu faire preuve de solidarité à notre tour avec l'Inde, maintenant que le pays connaît des difficultés", a souligné l'ambassadeur de France en Inde Emmanuel Lenain.

Pour tenter d'alléger la pression sur les services de santé, New Delhi a décidé de prolonger d'une semaine le confinement de la mégalopole, qui devait s'achever lundi. Mais l'immunologue Anthony Fauci, conseiller de la présidence américaine, recommande un confinement national de plusieurs semaines, une option face à laquelle le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi s'est montré réticent.

La vaccination de tous les adultes compromise

L'autre urgence pour l'Inde, c'est aussi de s'approvisionner en vaccins. Le pays, qui figure pourtant parmi les principaux fabricants de vaccins au monde, avait d'ailleurs suspendu en mars l'exportation de doses fabriquées sur son territoire pour subvenir aux besoins de sa population. Mais cela n'a pas été suffisant.

Ce weekend, 150 000 doses du vaccin russe Spoutnik V ont été acheminées dans le sud du pays. Et la vaccination a été ouverte ce samedi à tous les adultes. Mais l'ambition de vacciner 600 millions d'adultes semble compromise.

Plusieurs Etats, dont le Maharashtra et New Delhi - parmi les plus touchés -, ont prévenu qu'ils étaient à court de vaccins et que le déploiement élargi de la campagne était menacé par des querelles administratives, une confusion sur les prix et des problèmes techniques sur la plateforme numérique de vaccination du gouvernement.

Pour l'heure, 9,2% de la population du pays a reçu au moins une dose d'un vaccin et seuls 25 millions d'habitants ont reçu deux doses.