Covid-19 : l'Autriche veut son propre pass sanitaire

Covid-19 : l'Autriche veut son propre pass sanitaire
Tous droits réservés Lisa Leutner/AP
Par Anne Devineaux
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz prend les devants pour relancer le tourisme et exprime des "doutes" sur la rapidité de la mise en place du "passeport vert européen"

Impatiente de relancer son activité touristique, l'Autriche entend créer son propre pass sanitaire sans attendre le "certificat vert" européen.

PUBLICITÉ

Face au Covid-19, le chancelier Sebastian Kurz dit souhaiter la mise en place la plus rapide possible d'un passeport vert européen. Pour autant il n'a pas caché ses doutes devant la presse.

"Nous souhaitons clairement un passeport vert européen le plus rapidement possible avec des normes standardisées. Que ce souhait soit réaliste, j'ose en douter pour l'instant" a-t-il déclaré. (...) "Que pouvons-nous donc faire ? Au niveau européen, nous pouvons plaider pour obtenir le plus vite possible ce passeport vert. Je le demanderai à nouveau au Conseil européen vendredi et samedi au Portugal."

Anticipant des retards dans le projet de passeport européen, le chancelier autrichien a précisé les contours d'un futur pass sanitaire national permettant d'entrer et de circuler dans le pays.

"Concrètement, cela se traduira par le fait que le 19 mai, lorsque les premières restrictions seront levées - le Parlement a pris des dispositions en ce sens - tout le monde pourra avoir un morceau de papier en main, où il est écrit soit qu'il a été vacciné, soit qu'il est guéri, soit qu'il a été testé récemment," a précisé Sebastian Kurz.

En Autriche, la pandémie a fait chuter le nombre de visiteurs, de près de moitié entre 2019 et 2020.

Le Parlement européen a voté la semaine dernière pour l'instauration d'un certificat vert facilitant les voyages au sein de l'UE. Mais ses modalités précises restent à négocier entre les 27. La mise en place effective du document est attendue pour fin juin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : rebond épidémique, l'OMS appelle à la vigilance

L'OMS lève l'alerte maximale sur la pandémie de Covid-19

Origine du Covid : l'OMS assure que Pékin dispose de plus de données, la Chine dément