This content is not available in your region

La pression sanitaire s'allège en Europe : débordements en Espagne et en Belgique

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Terrasse de bar à Ixelles, en Belgique, 9 mai 2021
Terrasse de bar à Ixelles, en Belgique, 9 mai 2021   -   Tous droits réservés  APTN video

Les campagnes de vaccination contre le Covid-19 s'intensifiant, plusieurs pays européens ont commencé ce week-end à lever leurs restrictions.

En République tchèque, cela a été progressif. Tout d'abord, les élèves ont repris le chemin de l'école et les magasins ont peu à peu repris leurs activités. Et ce lundi, tout est finalement ouvert.

Les directives sanitaires restent strictes, mais le port de masques ne sera pas obligatoire à l'extérieur, sauf dans les endroits où les gens seront à moins de deux mètres.

En Espagne, ce weekend, c'est un vent de liberté s'est levé avec la fin de l'état d'urgence sanitaire.

Dans plusieurs villes du pays, cris, applaudissements et musique ont marqué, à minuit, la fin de ce régime d'exception imposé depuis octobre et la levée du couvre-feu dans la plupart des régions.

Les images de fêtes ont alarmé les autorités de plusieurs pays européens. La mairie de Madrid a appelé la population à être responsable.

En Belgique, la réouverture des terrasses des bars et restaurants samedi soir jusqu'à 22h a aussi provoqué une sentiment de libération. Dans la commune d'Ixelles, la police a été appelée pour disperser la foule qui refusait de quitter les lieux place Flagey. Des canons à eau ont été employés.

Au lendemain de la fête, sur la même place, les habitants, se montraient compréhensifs :

"Pour moi, c'est normal de sortir et de se lâcher un peu après un certain temps" affirme un jeune homme.

_ "Je les respecte vraiment, et pour moi c'est une chose nécessaire. Il faut juste que ça n'arrive pas tout le temps. Mais une fois... bon"_, tempère une jeune mère de famille.

"J'espère vraiment que ça n'aura pas d`impact dans les jours à venir, et que les gens vont prendre ce qu'on leur donne et ne pas pousser plus loin les limites" s'inquiète une autre jeune femme.

Le lâcher-prise est humain, mais les taux de nouvelles contaminations vont maintenant être étudiés avec attention et des évaluations seront faites pour savoir s'il s'agit bien du début de la fin de la pandémie ou juste d'une pause.

Sources additionnelles • AP, AFP