DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Michel Fourniret emporte avec lui ses secrets macabres : le tueur en série est mort à Paris

Access to the comments Discussion
Par Joël Chatreau
euronews_icons_loading
Michel Fourniret convoyé par la police au tribunal de Charleville-Mézières - est de la France -, le 14 mai 2008
Michel Fourniret convoyé par la police au tribunal de Charleville-Mézières - est de la France -, le 14 mai 2008   -   Tous droits réservés  Michel Spingler/AP
Taille du texte Aa Aa

C'est comme une double peine pour les familles de ses jeunes victimes : Michel Fourniret est monté directement en enfer sans avoir révélé tous les secrets macabres de ses crimes. Le tueur en série français est mort à 79 ans lundi après-midi à environ 15 heures dans une unité sécurisée de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris ; l'annonce en a été faite par le procureur de Paris Rémy Heitz.

Une double perpétuité achevée brutalement

"L'ogre des Ardennes", comme il était surnommé, avait été admis en urgence samedi dernier 8 mai dans cette unité qui dépend de la prison de Fresnes. C'est dans ce dernier établissement qu'il était détenu après avoir été condamné par deux fois, à dix ans d'intervalle - en 2008 puis en 2018 -, à une peine de réclusion à vie pour les meurtres de 7 adolescentes et jeunes femmes, puis pour un crime crapuleux lié à l'affaire du gang dit "des postiches" (lire ci-dessous).

Le journal Le Parisien a révélé le premier que Fourniret se trouvait en fin de vie et avait été placé dans le coma ; selon le quotidien, les médecins à son chevet estimaient qu'on ne pouvait plus le réanimer. Ces derniers mois, la santé du criminel n'en finissait pas de se dégrader, il souffrait de la maladie d'Alzheimer et avait de graves problèmes cardiaques.

Quatre autres enquêtes en cours

Plusieurs plaies risquent désormais de ne jamais se refermer totalement. Il y a un peu plus d'un an, en mars 2020, le tueur en série avait encore avoué sa responsabilité dans la mort d'Estelle Mouzin, une fillette de 9 ans disparue en 2003 à Guermantes, dans le département de Seine-et-Marne. Le corps de la petite n'a toujours pas été retrouvé, d'intenses fouilles menées récemment dans les Ardennes n'ont abouti à rien.

Michel Fourniret était également mis en examen pour trois autres affaires, la disparition en 1988 de Marie-Angèle Domece, le viol et le meurtre de Joanna Parrish en 1990 et la disparition de Lydie Logé en 1993. Avec ou sans "l'ogre des Ardennes", la juge d'instruction Sabine Khéris compte de toute manière mener à bien toutes ces enquêtes.