DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Israël et Gaza sur le chemin de la guerre

euronews_icons_loading
Israël et Gaza sur le chemin de la guerre
Tous droits réservés  Adel Hana/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

La spirale de destruction et de morts se déchaîne en Israël et dans la bande de Gaza.

Après une nuit marquée par des échanges de tirs entre le Hamas et Israël, l'armée israélienne a indiqué avoir achevé à l'aube une nouvelle et vaste "série de raids, frappant des maisons qui appartenaient à des membres de haut rang de l'organisation terroriste Hamas".

Le mouvement islamiste a indiqué que ces "raids successifs" avaient abouti à la destruction du quartier général de la police, sans préciser s'il y avait eu des victimes.

Hier, un immeuble de douze étages avait déjà été détruit dans le centre-ville de Gaza. L'ordre d'évacuer avait été donné une heure et demi avant sa destruction. Des tirs de sommation de drones israéliens avait prévenu de la frappe imminente. L'immeuble abritait notamment des bureaux de hauts responsables du Hamas.

En représailles, 110 roquettes avaient été lancées en direction de Tel Aviv et une centaine en direction de Beersheva, faisant fuir la population israélienne vers des abris.

La ville de Lod, théâtre d'émeutes, a elle aussi été touchée la nuit dernière, de même qu'Ashkelon mercredi après-midi dans le sud du pays. Au total, cinq Israéliens et Israéliennes ont été tués par les roquettes.

Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a promis une intensification des frappes militaires au Hamas :

"Le Hamas et le Djihad islamique vont payer pour cela, et ils vont payer un lourd tribut".

Les semaines de tension entre les Palestiniens et Israël à Jérusalem-Est ont peu à peu contaminé tout le pays. Ce sont les menaces d'expulsion de familles palestiniennes dans le quartier de Cheihk Jarrah à Jérusalem, au profit de colons juifs, qui avaient mis le feu au poudre début mai.

Le chef du Hamas Ismaël Haniyeh a déclaré être "prêt" à répondre aux frappes du gouvernement israélien :

"Si Israël veut l'escalade, nous sommes prêts, et s'il veut arrêter, nous sommes aussi prêts, s'il veut retirer sa main mise sur Jérusalem, nous sommes prêts."

Israël et le Hamas se dirigent-ils vers une guerre à grande échelle, comme le craint l'émissaire de l'ONU au proche-Orient ?

Le bouclier antimissiles israélien semble en tout cas avoir été dépassé par le nombre de roquettes envoyées. Tsahal affirmant ce matin que depuis lundi, un millier de roquettes ont été tirées.

L'armée israélienne a envoyé des renforts de troupes à la frontière de Gaza et a mobilisé 5 000 soldats de réserve.

Depuis le coucher du soleil, lundi, le bilan de ces affrontements est d'au moins 35 morts. Côté palestinien, on signale au moins 30 victimes, dont 10 enfants et une femme. Selon l'armée israélienne, la moitié des victimes serait des militants du Hamas ou du Djihad islamique.

Sources additionnelles • AP, AFP