EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Covid-19 : Boris Johnson promet une "enquête indépendante"

Covid-19 : Boris Johnson promet une "enquête indépendante"
Tous droits réservés Matt Dunham/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Matt Dunham/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Premier ministre britannique s'est engagé à lancer une "enquête complète et indépendante" sur sa gestion de la pandémie

PUBLICITÉ

Quels enseignements tirer de la crise ? Alors que de plus en plus de pays européens sortent de ce qu'ils espèrent être leur dernier confinement, les gouvernements s'interrogent sur la gestion de la pandémie. Le Royaume-Uni va notamment lancer une enquête indépendante. Il faut dire que le pays est actuellement au cinquième rang mondial en terme de mortalité liée au Covid-19 avec plus de 127 000 décès.

"Face à une telle tragédie, l'État a l'obligation d'examiner ses actions aussi rigoureusement et franchement que possible, et d'en tirer toutes les leçons pour l'avenir" a dit le Premier ministre britannique Boris Johnson. "C'est pourquoi j'ai toujours dit que, lorsque le moment sera venu, une enquête complète et indépendante devra être menée".

Coronapass au Danemark

La vaccination aidant, les mesures s'assouplissent dans plusieurs pays européens qui restent toutefois vigilants. Au Danemark, un pass sanitaire est en vigueur depuis plus d'un mois. A l'entrée des bars et restaurants, les clients doivent montrer patte blanche .

"Bien sûr, le Coronapass est une restriction qui pourrait empêcher les gens de venir, mais honnêtement après quatre mois et demi de confinement, du moins à Copenhague, les gens sont prêts à tout pour aller boire une bière et manger un morceau" explique Mikkel Bjergso, propriétaire d'une micro-brasserie.

L'Allemagne s'apprête également à déployer son certificat numérique, qui permettra de prouver plus facilement qu'une personne a été entièrement vaccinée ou testée négative. L'objectif est toutefois de le rendre compatible avec le futur pass européen.

"Si nous mettons en place un certificat européen dans les semaines à venir, ce sera probablement une référence mondiale, car nous sommes la première région du monde qui va réussir à avoir non seulement une solution nationale, mais aussi une solution internationale. Même les États-Unis n'y sont pas parvenus", souligne Jens Spahn, le ministre allemand de la santé.

Enfin, à l'encontre de cette tendance, la Suède a reporté de deux semaines l'assouplissement des règles relatives au COVID-19, en raison de la forte propagation de l'infection et de l'encombrement des hôpitaux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

95% des collections de la Vieille Bourse de Copenhague ont été sauvées in extremis

Danemark : un incendie spectaculaire à l'ancienne Bourse de Copenhague, la flèche s'est effondrée

La situation dans le Donbass "s'aggrave", l'Allemagne livre "en urgence" un système Patriot