This content is not available in your region

Zéro carbone en 2045 : l'objectif ambitieux de la loi climat en Allemagne

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Zéro carbone en 2045 : l'objectif ambitieux de la loi climat en Allemagne
Tous droits réservés  Kay Nietfeld/(c) Copyright 2021, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten

Sous pression des écologistes, donnés ces dernières semaines en tête des sondages pour les législatives du 26 septembre, le gouvernement allemand est allé vite et fort cette fois-ci.

Berlin a adopté l’amendement à la loi climat permettant au pays d’inscrire dans sa législation l’objectif de neutralité carbone en 2045, puis d’émissions négatives à compter de cette date.

Selon les plans du gouvernement, l'Allemagne devrait donc réduire de 65 % ses émissions d'ici 2030 par rapport au niveau de 1990, (puis de 88 % d'ici 2040.) Ce plan est plus ambitieux que celui retoqué fin avril par la cour constitutionnelle qui avait demandé à Angela Merkel de revoir sa copie.

Selon Svenja Schulze, ministre allemande de l'environnement, "il s'agit d'une offre juste pour les jeunes générations car, contrairement à ce qui se décidait dans le passé, cette fois-ci, nous ne reportons pas à plus tard le plus gros du fardeau. Cette fois-ci, nous voulons faire de grands progrès dès maintenant afin de ne pas accabler les générations futures de tâches insolubles. Vous l'avez constaté : pour la première fois, l'Allemagne se fixe un chemin avec des objectifs réguliers, presque linéaires."

Et selon la ministre allemande, ce sera aux secteurs de l’énergie et de l’industrie, actuellement les plus émetteurs de gaz à effet de serre, de porter la majeure partie de cet effort supplémentaire dans les 9 ans à venir.

La feuille de route du gouvernement allemand prévoit aussi un certain nombre de mesures pour le citoyen lambda : l'obligation pour les propriétaires de prendre en charge la moitié de la surtaxe liée aux émissions carbone sur le pétrole ou le gaz utilisé pour le chauffage des habitations, la pénalisation de ceux qui n'investissent pas dans l'isolation de leur propriété.

Il prévoit aussi l'accélération du remplacement progressif des véhicules à moteur à combustion au profit des voitures électriques.

Les projets de centrales solaires et éoliennes seront soutenus.

L'ensemble de ces mesures représente un coût élevé de 12 milliards d'euros. Mais les Verts et les militants climatiques jugent ces objectifs encore insuffisants.

Le plan d’action doit encore être soumis au Parlement allemand.