DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Guyane française se reconfine face à la progression du variant brésilien

euronews_icons_loading
Archives : des habitants bloquent l'accès à un village près de Cayenne (Guyane française) où de nombreux cas de contaminations ont été constatés - 21/04/2020
Archives : des habitants bloquent l'accès à un village près de Cayenne (Guyane française) où de nombreux cas de contaminations ont été constatés - 21/04/2020   -   Tous droits réservés  JODY AMIET/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

La Guyane, territoire français d'outre-mer situé en Amérique du Sud, est confrontée à une circulation active du variant brésilien du Covid-19. Les mesures de reconfinement visent à soulager la pression hospitalière.

Alors qu'en France métropolitaine, s'amorce un déconfinement progressif, en Guyane, les autorités ont décrété un nouveau confinement.

Le nombre de patients Covid est en effet reparti à la hausse ces derniers jours.

Alors, pour freiner la progression de l'épidémie, la préfecture a décidé la fermeture des bars, des restaurants, des cinémas. Les écoles restent ouvertes, mais rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits. Et c'est le retour des attestations pour sortir de chez soi.

Ces nouvelles restrictions sont valables au moins 15 jours.

La population semble s'en faire une raison.

« C’est bien parce qu'il y a beaucoup de cas en Guyane, reconnaît une jeune femme. C’est important de se protéger et de protéger les autres. »

« (Reconfiner), c’est ce qu'il fallait faire, ajoute une mère de famille, parce qu’il y a pleins de gens qui tombent malades ! »

Variant brésilien

La particularité de la Guyane, c'est d'être frontalière avec le Brésil. Et c'est justement le variant brésilien qui circule dans ce territoire français d'outre-mer.

Pour freiner l'épidémie, les autorités sanitaires misent ici comme ailleurs, sur la vaccination. Trois centres sont opérationnels, à St-Laurent, à Kourou et à Cayenne.

Le docteur Antoine Burin est membre du Conseil scientifique territorial. Il est basé à Cayenne.

« On est aux environs de 500 vaccinations par jour, et on fonctionne 7 jours sur 7, ce qui constitue à peu près les deux tiers de toute la vaccination en Guyane. C’est un bon mode qui correspond bien aux attentes de la population et qui devrait être appelé à être multiplié. »

A ce jour, 30 000 personnes ont reçu au moins une première injection, soit environ 10% des habitants de la Guyane.

Voir : Covid Vaccin Tracker

C'est beaucoup moins qu'en métropole, où près de 30% de la population a déjà reçu une dose de vaccin.