DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'UE veut se faire entendre au Proche-Orient

Access to the comments Discussion
Par Alberto De Filippis  & Euronews
euronews_icons_loading
L'UE veut se faire entendre au Proche-Orient
Tous droits réservés  Vadim Ghirda/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Face aux violences qui opposent Israéliens et Palestiniens l'Union européenne veut faire entendre sa voix. Les 27 ministres des Affaires étrangères se réunissent mardi afin de trouver une position commune et pour essayer de s'accorder avec le Parlement européen.

Mais cette tâche interinstitutionnelle s'annonce difficile. Dans l'hémicycle, la vice-présidente de la délégation des relations avec la Palestine pointe du doigt le rôle du Premier ministre israélien et de ses alliés d'extrême droite qui occupent de plus en plus l'espace politique. Benyamin Nethanyahou "n'a aucun intérêt à résoudre immédiatement cette situation pour des raisons politiques et électorales. Ils sont en pleine négociation pour former un gouvernement en Israël", explique Evin Incir (S&D).

Les colons jouent un rôle essentiel dans la survie politique de Benjamin Netanyahou
Evin Incir
eurodéputée S&D

Le Parlement estime que les difficultés politiques israéliennes représentent une occasion pour l'UE de s'impliquer davantage dans la région.

Mais pour Tel Aviv il n'en est pas question et attend davantage un soutien clair des Européens. "Israël a besoin que l'Europe dénonce clairement le Hamas, le Hamas qui est considéré comme une organisation terroriste par l'Union européenne. L'Europe doit être au côté d'Israël", insiste l’ambassadeur adjoint israélien auprès de l’UE Walid Abu Haya.

Israël a maintenant besoin d'amis en Europe
Walid Abu Haya
ambassadeur adjoint d'Israël auprès de l'UE

L'Union européenne dit vouloir redoubler d'effort pour mettre un terme aux violences. Mais sur le fonds les 27 sont partagés sur l'analyse de la situation au Proche-Orient et surtout sur la réponse à donner. Or en matière de politique internationale l'unanimité est requise entre les Etats membres.