DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

RDC : le volcan Nyiragongo gronde toujours, la peur enfle à Goma

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Dégâts causés par les coulées de la lave jaillie du volcan Nyiragongo près de Goma (RDC), le 24/05/2020
Dégâts causés par les coulées de la lave jaillie du volcan Nyiragongo près de Goma (RDC), le 24/05/2020   -   Tous droits réservés  Justin Kabumba/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Après les dégâts causés par les coulées de lave ce week-end, l'activité sismique reste très élevée dans la région de Goma (RDC). Au point que le sol se fissure par endroits. L'inquiétude grandit chez les habitants.

Deux fissures lézardent le sol de la ville de Goma en République démocratique du Congo (RDC). C'est une des conséquences les plus visibles des séismes qui secouent la région depuis ce week-end.

Sur place, la population est inquiète, face à ces tremblements de terre, plus ou moins puissants. Et surtout, aucun discours officiel ne semble se faire entendre clairement pour pour décider de la conduite à adopter.

Certains ont pris les devants en fuyant Goma, notamment par bateau, sur le lac Kivu.

Un exode qui a en fait débuté samedi soir lorsque le volcan Nyiragongo est entré en éruption.

La lave a dévalé la pente jusque dans les faubourgs de Goma, engloutissant des centaines de maisons sur son passage.

Des morts et des disparus

Le bilan humain fait état d'une trentaine de morts. Mais l'Unicef fait part de son inquiétude concernant le sort de plusieurs dizaines d'enfants portés disparus.

Autre préoccupation : une station d'épuration de la ville a été détruite par la lave, privant une partie des habitants de l'accès à l'eau potable.

Une des principales routes d'accès à Goma a été coupée par une coulée de lave.

L'aéroport de la ville est également fermé, de manière préventive, sur ordre du gouvernement.