DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bélarus : enquête pour "détournement d'avion avec intention terroriste"

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec Agences
euronews_icons_loading
Bélarus : enquête pour "détournement d'avion avec intention terroriste"
Tous droits réservés  Sergei Shelega/BelTA
Taille du texte Aa Aa

Le président bélarusse toujours sous pression après le détournement du vol commercial Athènes-Vilnius. Les chefs de la diplomatie du G7 ont vivement condamné l'arrestation du journaliste d'opposition Roman Protassevitch et de sa compagne, réclamant leur libération "immédiate et inconditionnelle".

L'ONG, Reporters Sans Frontière dénonce, elle, un acte de "terrorisme d'Etat" et a déposé plainte formellement en Lituanie contre Alexandre Loukachenko.

"Nous sommes venus ici parce qu'il faut envoyer un signal de soutien aux journalistes bélarusses, parce qu'il est important de poursuivre la mobilisation, d'envisager très concrètement les moyens de soutenir les journalistes bélarusses à l'avenir. Ils sont aujourd'hui dans une situation désastreuse", a déclaré Christophe Deloire, secrétaire général de RSF.

Outre la fermeture de son espace aérien aux avions bélarusses, d'autres sanctions européennes devraient suivre. Au micro d'Euronews, l'ex-Premier ministre grec George Papandreou appelle à la fermeté. "Nous avons parfois sous-estimé le potentiel de l'Europe. Nous avons plus de capacité lorsque nous travaillons ensemble et nous devons vraiment avoir une réaction forte envers le gouvernement biélorusse et Loukachenko et nous assurer que non seulement Roman Protassevitch mais aussi tous les prisonniers politiques soient libérés", a-t-il réagi.

Je vous en supplie, aidez-moi à libérer mon fils
Natalia Protassevitch
Mère d'un journaliste d'opposition emprisonné

Les parents du journaliste dissident ont lancé un vibrant appel à l'aide pour la libération de leur fils, ce jeudi lors d'une conférence de presse en Pologne où ils sont installés depuis huit mois pour fuir la répression. "Je veux que vous entendiez mon cri, le cri de mon âme, afin que vous compreniez à quel point c'est difficile pour nous maintenant", a déclaré Natalia Protassevitch, la mère du journaliste de 26 ans.

Funérailles de Vitold Ashurok, un autre activiste emprisonné

"Je veux que vous transmettiez notre demande partout à travers le monde, aux représentants des gouvernements, aux pays de l'UE, aux dirigeants de l'UE, aux dirigeants américains : je crie, je vous en supplie, aidez-moi à libérer mon fils", a-t-elle lancé.

Au même moment, au Bélarus, on enterrait un autre activiste Vitold Ashurok, 50 ans, mort d'un arrêt cardiaque dans une colonie pénitentiaire. Il purgeait une peine de cinq ans de prison pour avoir participé à des rassemblements illégaux en janvier dernier.