PUBLICITÉ

Manifestations en Colombie : l'armée déployée à Cali, où les manifestations font 3 morts

Manifestations en Colombie : l'armée déployée à Cali, où les manifestations font 3 morts
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Face à la colère sociale qui gronde depuis un mois en Colombie, le président Ivan Duque a ordonné vendredi le déploiement de l'armée dans les rues de Cali, où les manifestations ont fait trois morts dans la journée.

PUBLICITÉ

Le président colombien Ivan Duque a annoncé le déploiement de l'armée à Cali en Colombie, alors que la gronde sociale a dégénéré en violences vendredi. De nouvelles manifestations ont fait 3 morts dans cette ville de plus de 2 millions d'habitants située dans le sud-ouest du pays.

Parmi ces personnes décédées, figure un enquêteur du parquet qui a tiré sur la foule et tué un civil, avant d'être lynché par les manifestants. 

Cela fait un mois que la gronde sociale a éclaté en réaction à un projet de réforme fiscale porté par le président de droite Ivan Duque, qui visait à augmenter la TVA et à élargir la base de l'impôt sur le revenu. Un projet abandonné depuis. 

Mais cela ne semblait être que le déclencheur car la révolte dépasse ce cadre. "Le message que nous voulons délivrer c'est que nous sommes fatigués de tant d'injustice de la part de ce gouvernement corrompu et de tant d'inégalités", explique un manifestant.

Accès à santé, à l'éducation, plus de justice sociale... C'est un changement de cap général que les manifestants réclament. Alors que la Colombie s'est concentrée pendant des années sur la lutte contre les guérillas, le pays est aujourd'hui confronté à une accélération de la pauvreté, et à une crise sanitaire qui affaiblit les plus vulnérables.

En 2019, un an après l'élection d'Ivan Duque, les étudiants étaient descendus dans la rue pour réclamer un meilleur enseignement public, gratuit, des emplois, un Etat et une société plus solidaires.

Les manifestations qui se déroulent depuis fin mai ont fait en tout 49 morts selon les autorités, 63 selon l'ONG Human Rights Watch.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La police déloge des étudiants propalestiniens de l'université de Columbia

À Belfast, les proches des victimes du conflit nord-irlandais contestent une loi d'amnistie

Stupeur en Espagne, un élève de 14 ans poignarde cinq personnes dans une école