DERNIERE MINUTE
Advertising
This content is not available in your region

Italie : une nouvelle vie grâce à un food truck multiculturel et social

euronews_icons_loading
Italie : une nouvelle vie grâce à un food truck multiculturel et social
Tous droits réservés  bram janssen/AP
Taille du texte Aa Aa

Elles ont fui la guerre, la pauvreté ou des maltraitances. Aidée par l'association italienne MondoDonna, des femmes prennent un nouveau départ grâce à un food truck multiethnique.

A Bologne, en Italie, une association a crée un food truck pour venir en aide à des femmes victimes de divers traumatismes, guerre, pauvreté, violences conjugales. Originaire de Serbie, de Jordanie ou du Nigéria, elles débutent une nouvelle vie en cuisinant des spécialités venues du monde entier. Leur objectif : reprendre sa vie en main et devenir indépendante.

"Ce qui est important pour elles, c'est d'être autonomes grâce à leur travail, afin de pouvoir vivre librement ici à Bologne", explique la présidente de l'association MondoDonna, Loretta Michelini. "La grande valeur de ce projet, c'est que cela leur permet de travailler ensemble : ces femmes viennent de cultures différentes et nous ne pouvons pas supposer qu'elles se comprennent tout le temps."

La nourriture, langage universel du partage. Un moyen pour ces femmes de reprendre confiance après des années traumatisantes mais aussi de faire vivre un patrimoine culinaire multiethnique.

"Elles m'ont décrit les recettes de leurs grands-mères, pour que je puisse les aider à les cuisiner", explique le chef qui coordonne le projet Alberto Di Pasqua, "elles viennent de cultures différentes. Nous avons repris leurs recettes pour constituer le menu du food truck."

Sladjana est serbe. Elle est arrivée en Italie il y a plus de 20 ans, fuyant la guerre. Mère de deux enfants, elle a subi les violences de son mari, avant de trouver la force de changer de vie.

"J'ai subi des violences domestiques et je n'ai pas honte de le dire parce que maintenant je comprends ce que cela signifie, ce que cela a apporté à ma vie et ce que cela a pris de ma vie. Je voudrais que toutes les femmes qui subissent ces abus écoutent mes paroles, se réveillent, portent plainte et sortent de ces situations," confie-t-elle.