DERNIERE MINUTE
Advertising
This content is not available in your region

Allemagne : scrutin régional en Saxe-Anhalt, un test à quatre mois des élections générales

euronews_icons_loading
Allemagne : scrutin régional en Saxe-Anhalt, un test à quatre mois des élections générales
Tous droits réservés  Markus Schreiber/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les électeurs du Land de Saxe-Anhalt (est de l'Allemagne) sont appelés aux urnes ce dimanche pour élire leur parlement régional. Ce scrutin a valeur de test à 4 mois des élections générales.

Une élection régionale est organisée ce dimanche dans le Land de Saxe-Anhalt, petite région de l'ex-RDA (est de l'Allemagne). C'est le dernier scrutin régional avant les législatives prévues à l'automne.

Le parti conservateur CDU est en tête dans les sondages, mais il est talonné par l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), formation nationaliste et anti-immigration.

Un des sujets majeurs de la campagne aura été la pandémie de Covid-19 et les mesures pour y faire face.

« La priorité, selon Oliver Kirchner, candidat de l'AfD, c'est de mettre fin à cette pandémie et de focaliser nos efforts sur la protection des personnes vulnérables et des personnes les plus exposées. Mais il faudrait laisser redonner de la liberté aux gens. »

Mais certains, au sein de l'AfD, minimisent la gravité de la pandémie, relayant même ouvertement certaines thèses complotistes.

« La pandémie de coronavirus n'est rien d'autre qu'un test pour évaluer votre intelligence : si vous le ratez, vous devez vous faire vacciner ! », déclarait Markus Motschmann, candidat de l'AfD, lors d'un de ses meetings. Et d'ajouter : « m\_ais quiconque fait un minimum de recherche découvre que ce n'est pas du virus qu'il faut avoir peur, mais c'est plutôt du gouvernement fédéral qu'il faut avoir peur ! »_

A l'échelle nationale, l'AfD représente autour de 10% des électeurs, selon les sondages. Mais dans le Land de Saxe-Anhalt, il pourrait atteindre les 25%. De quoi donner des sueurs froides à la CDU, le parti chrétien-démocrate, qui dirige la région depuis 20 ans.

Tobias Krull porte les couleurs du parti conservateur CDU pour le scrutin de dimanche. Il met en garde contre la tentation populiste.

« C'est l'avenir de notre région qui est en jeu, dit-il. On ne peut pas promettre des choses dont on sait qu'elles ne pourront pas être financées. La CDU est le partenaire le plus responsable pour œuvrer au bon développement de notre région. »

Scrutin local, perspective nationale

En cas de victoire de l'AfD, ce dimanche, ce serait la première fois que cette formation remporterait un scrutin régional. Et cela enverrait un signal fort à 4 mois des élections générales.

Pour la CDU, une défaite dimanche risquerait de semer le trouble dans un parti qui a du mal à gérer la succession d'Angela Merkel.

« Le résultat de ce scrutin sera suivi de près au niveau local, explique Jona Källgren, correspondant d'euronews à Berlin. Mais il sera aussi suivi par tous les états-majors des partis politiques à l'échelle fédérale. »