DERNIERE MINUTE
Advertising
This content is not available in your region

La Slovaquie, 2ème pays européen à utiliser le vaccin russe Spoutnik V

euronews_icons_loading
La Slovaquie, 2ème pays européen à utiliser le vaccin russe Spoutnik V
Tous droits réservés  Johannes Pleschberger
Taille du texte Aa Aa

La Slovaquie est devenu le deuxième pays de l'UE après la Hongrie, à administrer le vaccin russe Spoutnik V. Mais au delà de l'efficacité médical, le sujet a divisé la classe politique.

La Slovaquie est devenu ce lundi le deuxième pays de l'Union européenne à administrer le vaccin russe Spoutnik V. Avant elle, la Hongrie a déjà commencé à administrer ce vaccin mis au point et commercialisé par la Russie.

L'utilisation de ce produit n'a pas été approuvée par l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Les autorités slovaques ont indiqué que seules les personnes entre 18 et 60 ans pourront recevoir ce vaccin russe.

Dans la capitale Bratislava, quelques dizaines de personnes se sont présentées ce lundi, pour le premier jour.

Ce n'est pas encore la grande affluence, mais le bouche-à-oreille semble fonctionner.

« J'ai beaucoup d'amis en Serbie qui ont été vaccinés avec Spoutnik V, confie une habitante de Bratislava_, et ils vont tous très bien. Donc, moi, je suis volontaire pour recevoir ce vaccin russe. »_

Vaccin russe et fièvre politique

Spoutnik V est disponible dans un premier temps uniquement dans la région de Bratislava. Son utilisation sera ensuite étendue dans tout le pays.

Au-delà de l'efficacité médicale de ce vaccin, son usage en Slovaquie est à l'origine d'une crise politique.

Cet hiver, le Premier ministre Igor Matovic avait décidé de commander des doses de ce vaccin russe, sans concertation avec les membres de son gouvernement.

Cette affaire a entraîné sa démission.

_« Notre volonté,__ c'était que nos concitoyens ne soient vaccinés qu'avec des vaccins ayant reçu le feu vert de l'Agence européenne des médicaments », _souligne Veronika Remišová, vice-Première ministre slovaque.

« Pour nous, ajoute-t-elle, c'est important notamment dans une perspective de déplacement : de nombreux pays ne reconnaissant pas l'efficacité de Spoutnik V, cela pourrait donc poser des problèmes à ceux qui veulent voyager. »

Alors, si le gouvernement émet aujourd'hui des réserves, comment se fait-il que ce vaccin soit quand même utilisé ?

Katarína Klingová, politologue dans le think tank Globsec, apporte des éléments de réponse.

« Tout d'abord, dit-elle, on s'est aperçu que la moitié des doses qui ont été livrées expirent là, en juin. Il faut donc utiliser ces doses. »

_« La deuxième raison à l'utilisation de ce vaccin, ajoute-t-elle, c'est que les personnes âgées notamment réclament uniquement le vaccin Spoutnik V. » _

Le gouvernement slovaque s'attend à ce qu'environ 80 000 personnes soient vaccinées avec Spoutnik V. Reste à savoir si les candidats à la vaccination s'inscriront suffisamment rapidement dans les prochains jours, avant la date d'expiration des lots de ce vaccin.