DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La tournée européenne de Joe Biden : sommet du G7, OTAN, UE et tête-à-tête avec Vladimir Poutine

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
La tournée européenne de Joe Biden : sommet du G7, OTAN, UE et tête-à-tête avec Vladimir Poutine
Tous droits réservés  Phil Noble/AP
Taille du texte Aa Aa

Le président des États-Unis et son épouse sont bien arrivés dans les Cornouailles. C'est la première fois que Joe Biden se rend à l'étranger depuis qu'il a accédé la Maison Blanche. Et le sommet du G7 qui s'ouvre vendredi à Carbis Bay, une petite station balnéaire du sud-ouest de l'Angleterre, est une bonne occasion de rassurer les alliés européens, encore profondément ébranlés par son prédécesseur Donald Trump.

Mais avant les chefs d'Etat, le Président s'est d'abord rendu à la base aérienne de Mildenhall, où il a rencontré les militaires américains et leurs familles, et a martelé son message :

"Les États-Unis sont de retour et les démocraties du monde entier se dressent ensemble pour relever les défis les plus difficiles et les questions qui comptent le plus pour notre avenir."

Parmi les dossiers abordés au G7 figurent le défi de la vaccination contre le Covid-19 et ses variants, Joe Biden entend d'ailleurs dévoiler un plan d'aide massive à la vaccination destinée aux pays pauvres. Le G7 abordera aussi la planification de la reprise économique post-pandémie et la lutte contre le changement climatique.

"C'est mon premier voyage outre-Atlantique en tant que président des États-Unis. Je vais me rendre au G7, puis ce sera le sommet de l'OTAN et ensuite je rencontrerai M. Poutine, pour lui faire savoir, ce que je veux qu'il sache."

Le programme de sa tournée a été délibérément prévu ainsi : G7, sommet de l'OTAN, sommet de l'union européenne et Russie. Joe Biden consulte d'abord ses alliés d'Europe occidentale en signe d'unité avant son tête-tête avec le président russe.

Mais avant tout cela, c'est avec le Premier ministre britannique Boris Johnson que le président américain doit s'entretenir. L'hôte du sommet du G7 espère la mise au point d'une nouvelle Charte de l'Atlantique avec son homologue américain, à l'image de celle signée par Winston Churchill et Franklin Roosevelt.

Elle doit affirmer que "si le monde a changé par rapport à 1941, les valeurs restent les mêmes" concernant la défense de la démocratie, la sécurité collective et le commerce international, a fait savoir Downing Street.

Sources additionnelles • AP, AFP