DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Judo : le Portugais Jorge Fonseca conserve avec brio son titre mondial

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Judo : le Portugais Jorge Fonseca conserve avec brio son titre mondial
Tous droits réservés  International Judo Federation
Taille du texte Aa Aa

En cette 6e journée de Championnats du monde de Judo à Budapest, le Portugais Jorge Fonseca s'est battu pour défendre son titre mondial dans la catégorie des -100kg, qu'il avait remporté à Tokyo il y a deux ans. En grande forme ce vendredi, le judoka s'est hissé sans difficulté jusqu'à la finale.

Son adversaire, le Serbe Aleksandr Kukolj, a lui aussi livré une très belle performance tout au long de la journée. L'ancien combattant de moins de 90 kilos a réussi a atteindre la finale, se qualifiant ainsi pour les Jeux Olympiques, en battant le numéro 1 mondial, le Géorgien Varlam Liparteliani.

Lors de la finale, Jorge Fonseca était survolté, marquant un waza-ari avec l'un de ses lancers caractéristiques. Après cinq combats tous conclus par ippon, le Portugais a remporté son deuxième titre mondial , pour le plus grand plaisir de ses compatriotes présents à Budapest.

Après la remise de sa médaille d'or, il est revenu sur son parcours depuis les championnats de Tokyo en 2019 : "J'ai bien profité de ma médaille, j'étais au top, mais ensuite j'ai eu une baisse de forme. Les Championnats européens ont été terribles, mais j'ai appris et j'ai pu revenir et faire ce que je souhaitais : c'est-à-dire remporter ce titre."

Chez les moins de 78kg, la Française Madeleine Malonga s'est elle aussi battue pour défendre son titre mondial. Elle a réalisé une très belle performance, qui lui a permis d'atteindre la finale.

Elle y a affronté l'Allemande Anna Maria Wagner, qui s'est brillamment qualifiée pour la finale en battant la japonaise Mami Umeki. Durant l'ultime combat, Anna Maria Wagner a finalement détrôné la Française en marquant un waza-ari après 52 secondes dans le golden score. L'Allemande a ainsi remporté son premier titre mondial.