DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

France : "Marche des libertés" contre les idées d'extrême-droite

Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
France : "Marche des libertés" contre les idées d'extrême-droite
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Militants politiques et syndicaux, activistes écologistes et associatifs : selon les chiffres officiels, ils étaient plus de 37 000 à défiler ce samedi dans tout le pays, dont 9 000 à Paris. Leur mot d'ordre : défendre des libertés, mises à mal, selon eux, par la montée des idées d'extrême-droite. Plus de 100 organisations étaient représentées.

En tête de cortège notamment, l'ancien candidat à la présidentielle et figure de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon. "Je crois qu'il faut vraiment que dans le pays, il y ait un sursaut qui réponde à la situation que nous sommes en train de vivre, un déploiement violent de l'extrême-droite, qui menace de mort, qui frappe le président, qui tient le haut du pavé, dans une complaisance intellectuelle de toutes sortes de commentateurs", a t-il déclaré.

Un homme se présentant comme "souverainiste" a par ailleurs lancé de la farine sur le leader de la France Insoumise, place de Clichy. Ce dernier a réagi calmement dénonçant un acte "lâche" qui aurait pu être pire.

Devant des journalistes qui le filmaient après son geste, l'auteur présumé a déclaré "je ne crois pas au débat", se disant "très énervé". Interrogé sur la violence de son geste, il a évoqué "un geste de contestation, comme beaucoup de gens en font". Il a par la suite été interpellé pour "violence volontaire" sur un élu, et placé en garde à vue.

Cet homme, qui avait fait l'objet d'un contrôle d'identité peu après les faits, a été interpellé à Issy-les-Moulineaux pour "violence volontaire sans ITT (incapacité totale de travail) sur personne dépositaire de l'autorité publique", a précisé une source policière. L'enquête a été confiée à la Sûreté territoriale parisienne.