DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Israël : le parlement approuve le gouvernement de Naftali Bennett met fin à l'ère Netanyahou

Par Euronews
euronews_icons_loading
Israël : le parlement approuve le gouvernement de Naftali Bennett met fin à l'ère Netanyahou
Tous droits réservés  Ariel Schalit/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

C'est une page de l'Histoire d'Israël qui se tourne. A une voix près seulement, les députés ont voté ce dimanche soir la confiance au nouveau gouvernement de Naftali Bennett, qui devient le nouveau premier ministre israélien, mettant fin au règne de Benjamin Netanyahu, au pouvoir depuis 12 ans.

Issu de la droite nationaliste et religieuse, Naftali Bennett ne dispose que de six députés à la Knesset, mais prend la tête d'une nouvelle coalition allant de la droite à la gauche, et qui inclue un parti arabe, une première historique.

"Le gouvernement qui sera mis en place représente tout Israël, d'Ofra à Tel Aviv, de Rahat à Kiryat Shmona et c'est là que réside cette opportunité", a déclaré le nouveau premier ministre Naftali Bennett devant les députés.

EMMANUEL DUNAND/AFP or licensors
Israël : le parlement approuve le gouvernement de Naftali Bennett met fin à l'ère NetanyahouEMMANUEL DUNAND/AFP or licensors
EMMANUEL DUNAND/AFP or licensors
Naftali Bennett et Benjamin Netanyahou ce dimanche soirEMMANUEL DUNAND/AFP or licensors

Si 60 députés ont voté pour la nouvelle coalition, ils sont 59 à avoir voté contre, notamment au sein de Likoud, le parti de Benjamin Netanyahu, à l'extrême-droite et au sein des partis ultra-orthodoxes, non représentés au sein de la coalition.

"Vous parlez haut et fort d'unité nationale, mais un gouvernement qui exclut 53 sièges de la vraie droite ne représente pas l'unité nationale", a déclaré Benjamin Netanyahou.

Alors que Benjamin Netanyahou était dans l'impasse pour former une majorité, après quatre élections législatives en l'espace de deux ans, le président israélien Reuven Rivlin avait chargé le chef de l'opposition Yaïr Lapid de former un nouveau gouvernement.

Ce dernier y est parvenu in extremis et a proposé le poste de Premier ministre à Naftali Bennett afin de s'assurer de son soutien, mais pour deux ans. Au terme de cette période, Yaïr Lapid prendra le relais.

Dès l'annonce du résultat, des Israéliens ont laissé éclaté leur joie dans les rues de Tel-Aviv et de Jérusalem, où des manifestations se sont déroulées pendant des mois afin de réclamer le départ de Benjamin Netanyahou, inculpé pour corruption dans trois affaires.