EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Un nouveau procès à Paris pour Josu Ternera, le chef historique d'ETA

Un nouveau procès à Paris pour Josu Ternera, le chef historique d'ETA
Tous droits réservés Euronews vía agencias
Tous droits réservés Euronews vía agencias
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pendant deux jours, la justice française va explorer le rôle joué entre 2011 et 2013 par Josu Ternera, le chef historique de l'organisation séparatiste basque. ETA est responsable de la mort de plus de 800 personnes en quatre décennies de violences.

PUBLICITÉ

Cet homme grisonnant de 70 ans, c'est Josu Ternera, le dirigeant historique d'ETA. Son nouveau procès s'est ouvert ce mardi à Paris. Il devra répondre de son rôle joué au sein de l'organisation séparatiste basque entre 2011 et 2013.

Il y a quatre ans, Josu Ternera avait été condamné à huit ans de prison, en son absence. Il a pu demander à être rejugé. L'homme qui comparaît libre est assigné à résidence sous bracelet électronique depuis juillet 2020.

A partir de la fin des années 1970, Josu Ternera, a été le chef politique de l'ETA, tour à tour inspirateur d'une stratégie d'attentats meurtriers puis promoteur de négociations de paix avec l'Etat espagnol.

"Il a une place active et centrale dans la fin de la lutte armée et la dissolution de l'organisation, déclare Me Laurent Pasquet Marinacce, son avocat, et tout le monde sait qu'entre 2011 et 2013 il y a eu des tentatives de négociations de paix à Oslo auxquelles il a participé et on parle de cette période aujourd'hui".

Créée en 1959 sous la dictature de Franco, l'ETA est accusée d'avoir tué au moins 853 personnes durant quatre décennies de violence au nom de l'indépendance du Pays Basque.

Le procès est prévu pour durer deux jours.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un homme de nationalité russe et ukrainienne arrêté à Roissy, soupçonné de préparer un attentat

Nouvelles manifestations d'agriculteurs en France et en Pologne

Lyon : la Fête des lumières sous haute sécurité