Pour la 1ère fois, la maison de Giacomo Balla, maître de l'art futuriste, est ouverte au public

Pour la 1ère fois, la maison de Giacomo Balla, maître de l'art futuriste, est ouverte au public
Tous droits réservés euronews
Par Margaux Racaniere
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Bienvenue dans le kaléidoscope de Giacomo Balla. Pour la première fois, la maison chamarrée de l'artiste futuriste italien ouvre ses portes au public à Rome. L'occasion de découvrir un lieu hors-norme où chaque détail est né de l'imagination de l'artiste.

PUBLICITÉ

Bienvenue dans le Kaléidoscope de Giacomo Balla. Pour la première fois, la maison chamarrée de l'artiste futuriste ouvre ses portes au public, au cœur de la ville de Rome.

Ce peintre du début du XX°siècle a rempli chaque pièce de son art, de la cuisine à la salle de bain en passant par les chambres de ses deux filles, Elica et Luce. Peintres et designers à leur tour, elle ont vécu dans la maison jusque dans les années 1990, contribuant à cette oeuvre totale.

Balla envisage le futurisme dynamique comme une création continue. C'est pourquoi les objets de tous les jours, qu'il a dessinés et construits, cohabitent avec les peintures et les sculptures dans sa maison-atelier. 

C'est plus qu'une maison. C'est un laboratoire. C'est ici que ses projets créatifs ont vraiment pris forme. Nous avons réalisé à quel point sa vision de l'art comme un projet total était incroyablement contemporaine
Giovanna Melandri
Présidente de la fondation MAXXI, en charge de la restauration

En 1918, Balla signe le "Manifeste de la Couleur" dans lequel il décrit "une explosion de couleurs si joyeuse, si forte, aérienne, lavée à l'électricité", des mots qui semblent parfaitement décrire le chaos organisé de sa maison.

La peinture ne semble jamais s'arrêter , des murs aux meubles et aux accessoires. Giacomo Balla s'est fait peintre, menuisier, designer et créateur pour faire en sorte que chaque détail de sa maison appartienne à sa mosaïque en Kaléidoscope. 

Un projet « total », à l'image de l'art de Giacomo Balla, qui unit idéalement les XXe et XXIe siècles, le MAXXI et la maison de l'artiste. A partir du 17 juin.
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quand l'IA permet de lire d'élucider des énigmes millénaires

No Comment : des militants aspergent de peinture un arbre de Noël Gucci à Milan

Face au tourisme de masse, Venise en quête de sens