This content is not available in your region

Hong Kong: libération sous caution refusée pour deux responsables d'un journal pro-démocratie

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Hong Kong: libération sous caution refusée pour deux responsables d'un journal pro-démocratie
Tous droits réservés  Kin Cheung/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Deux responsables du quotidien pro-démocratie Apple Daily, très critique à l'égard de Pékin, ont comparu samedi devant un tribunal de Hong Kong qui a refusé leur libération sous caution, au lendemain de leur inculpation dans le cadre d'une loi sur la sécurité nationale.

Le rédacteur en chef Ryan Law et le directeur général Cheung Kim-hung sont poursuivis pour "collusion avec un pays étranger ou avec des éléments externes en vue de mettre en danger la sécurité nationale" en raison d'une série d'articles.

C'est la première fois que des opinions politique publiées dans un média font l'objet de poursuite, en vertu de la loi sur la "sécurité nationale". Imposée par Pékin en 2020, ce texte très controversé a pour objectif d'étouffer toute dissidence à Hong-Kong, après le mouvement pro-démocratie.

Apple Daily est un soutien de longue date de ce mouvement, très suivi sur l'île en 2019, notamment par la jeunesse. Cinq responsables ont été arrêtés. Deux ont été inculpés tandis que les trois autres ont été libérés sous caution dans l'attente d'investigations supplémentaires.

D'autres médias craignent désormais de subir le même sort. Hong Kong continue de glisser vers le bas du classement annuel de l'ONG Reporters sans Frontières sur la liberté de la presse, passant cette année à la 80e place