DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Lendemain électoral en France : le RN déchante, LREM aussi après une abstention record

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
La dirigeante d'extrême droite Marine Le Pen après avoir voté pour les élections régionales à Hénin-Beaumont, dans le nord de la France, dimanche 27 juin
La dirigeante d'extrême droite Marine Le Pen après avoir voté pour les élections régionales à Hénin-Beaumont, dans le nord de la France, dimanche 27 juin   -   Tous droits réservés  Michel Spingler/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Abstention vertigineuse, échec de l'extrême droite et du parti présidentiel, revanche de la gauche et de la droite traditionnelle : les élections régionales et départementales ont été boudées par les Français et sont difficiles à déchiffrer.

C'est en tout cas une déception amère pour Marine Le Pen, chef de file du Rassemblement National alors même que les sondages le donnaient gagnant dans plusieurs régions avant le premier tour la semaine dernière.

Marine Le Pen a mis en cause le front républicain qui a eu raison de son principal espoir, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur :

"Ce soir nous ne prendrons pas de région puisque des sortants, à l'aide d'alliances contre nature, ont tout fait pour nous empêcher de montrer aux Français notre capacité à diriger un exécutif régional."

Mais pour les partisans du Rassemblement National, ces résultats ne signifient rien pour l'avenir, comme l'explique Colette Lévêque :

"C'est l'abstention qui a gagné, donc on ne peut pas prendre en compte nos résultats que l'on a obtenus en région, pour déterminer nos prochains résultats à la présidentielle."

Le RN va perdre des conseillers régionaux. Il y a un an, à l’issue des municipales, le parti de Marine Le Pen avait déjà perdu 44 % de ses conseillers municipaux.

Pour La République en Marche, le parti du président Emmanuel Macron, c'est aussi un échec. LREM n'est pas parvenue à s'implanter, mais ce n'était que le deuxième scrutin local auquel elle participait.

Les principaux gagnants de ces scrutins sont Les Républicains avec notamment les victoires de Xavier Bertrand, Laurent Vauquiez et Renaud Muselier. Bonne pioche aussi pour le Parti socialiste, ses alliés de gauche et les écologistes qui voient leur présence renforcée dans les exécutifs régionaux.

Tous les regards sont désormais tournés vers la présidentielle dans moins de dix mois en France.

Sources additionnelles • AP, AFP