DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Élections régionales françaises : abstention record, sortants réélus, pas de région pour le RN

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Une abstention record pour le 2e tour des régionales en France.
Une abstention record pour le 2e tour des régionales en France.   -   Tous droits réservés  David Vincent/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le second tour des régionales a confirmé dimanche une abstention quasi record autour de 66%, et la prime donnée par les électeurs aux sortants Les Républicains (LR) et du parti socialiste (PS), mais marque aussi l'échec du Rassemblement national (RN) à emporter une région.

Pas de grand séisme politique à l'issue du second tour des élections régionales et départementales organisé ce dimanche. Les candidats sortants, de droite et de gauche, ont tous été reconduits.

Des victoires notables de la droite

  • En région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), Renaud Muselier (Les Républicains) l'emporte face à son adversaire du Rassemblement national, Thierry Mariani.
  • Dans les Hauts-de-France, un ténor de la droite, Xavier Bertrand, rempile après un large face à son adversaire du RN, Sébastien Chenu.
  • La région Auvergne-Rhône-Alpes reste aux mains de Laurent Wauquiez, autre figure des Républicains.
  • En Ile-de-France, la présidente sortante, Valérie Pécresse (tête de la liste d’union Libres-LR-UDI), l'emporte face à la liste d’union de la gauche.

Des succès pour la gauche

  • En Occitanie, la présidente sortante, la socialiste Carole Delga, conserve la présidence de cette collectivité qu'elle occupe depuis 2015.
  • La région Nouvelle-Aquitaine, aux mains du socialiste Alain Rousset depuis 1998 reste dans le giron de la gauche.
  • En Bretagne, le candidat du PS, le président sortant, Loïg Chesnais-Girard, conserve son poste.

Echec pour la majorité présidentielle et le parti de Marine Le Pen

Ce scrutin est en revanche un désaveu pour le parti du président Emmanuel Macron, La République en marche (LRem), et ses alliés au sein de la majorité présidentielle. Ils n'ont conquis aucune région, et cela constitue "une déception pour la majorité présidentielle", a reconnu le délégué général de La République en marche (LRem), Stanislas Guerini.

Le Rassemblement national, la formation dirigée par Marine Le Pen, accuse aussi le coup ne parvenant pas à s'implanter au niveau régional. Le RN était pourtant en tête à l'issue du premier tour dans la région Paca.

Une abstention record

Dernier enseignement de ce scrutin : le taux d'abstention aussi élevé au second tour que lors du premier tour dimanche dernier : autour de 66% en France métropolitaine, au même niveau qu'au premier tour, et bien en dessous des 55,57% de 2015. Seul un électeur sur 3 s'est rendu aux urnes !

Prochain rendez-vous électoral pour les Français, ce sera en avril 2022 : l'élection présidentielle.