EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Multilatéralisme et résilience : deux principes réaffirmés par les chefs de la diplomatie du G20

Multilatéralisme et résilience : deux principes réaffirmés par les chefs de la diplomatie du G20
Tous droits réservés Antonio Calanni/AP
Tous droits réservés Antonio Calanni/AP
Par euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les chefs de la diplomatie des pays du G20 se sont réunis en Italie. L'occasion pour eux de réaffirmer l'importance du multilatéralisme pour faire face notamment à la crise sanitaire.

PUBLICITÉ

Les chefs de la diplomatie des pays du G20 se sont réunis en Italie. L'occasion pour eux de réaffirmer l'importance du multilatéralisme pour faire face notamment à la crise sanitaire.

L'importance du multilatéralisme mise en avant lors d'un sommet des chefs de la diplomatie du G20 en Italie. Les ministres des affaires étrangères étaient réunis ce mardi dans la ville touristique de Matera.

« La coopération multilatérale sera cruciale pour notre capacité collective à mettre fin à cette crise sanitaire mondiale », a ainsi déclaré le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken.

Le chef de la diplomatie italienne Luigi Di Maio, dont le pays préside le G20, a également plaidé pour "un multilatéralisme efficace sous l'égide de l'ONU".

« La présidence italienne du G20 (...) s'efforce, par le biais du multilatéralisme, de contrer l'impact social, sanitaire et économique de la pandémie et de favoriser une reprise économique durable, inclusive et résiliente », a-t-il ajouté.

La réunion de Matera visait à préparer le G20 des chefs d'Etat et de gouvernement prévu en octobre à Rome, où le président américain Joe Biden devrait rencontrer pour la première fois son homologue chinois Xi Jinping.

« _L'Afrique et le multilatéralisme ont été à l'ordre du jour, ainsi que l'importance de reconstruire les sociétés de manière durable, a précisé notre correspondante à Rome Giorgia Orlandi. __Pour la première fois dans l'histoire du G20, les ministres du développement étaient présents, _afin de discuter de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Ces questions, la présidence italienne a voulu les mettre au centre de l'agenda politique international. »

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Énergies renouvelables : Olaf Scholz promet quatre milliards pour l'Afrique

Justin Trudeau bloqué au G20 en Inde en raison d'une panne d'avion

Emmanuel Macron au Bangladesh : "la France sera de nouveau à vos côtés"