DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Je sais l'enfer que vous traversez" : les mots de Joe Biden aux familles des victimes de Surfside

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Le Président Joe Biden et la première dame Jill Biden à Surfside, jeudi 1er juillet 2021.
Le Président Joe Biden et la première dame Jill Biden à Surfside, jeudi 1er juillet 2021.   -   Tous droits réservés  Susan Walsh/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

C'est avec un bouquet de roses blanches que Joe Biden et son épouse Jill sont venus rendre hommage aux victimes de l'effondrement de Surfside, près de Miami, en Floride.

A ce jour, 18 corps ont été retrouvés et 145 personnes restent portées disparues. Le bâtiment de 12 étages s'est effondré il y a une semaine sans que l'on encore sache pourquoi.

Joe Biden s'est entretenu plusieurs heures avec des familles de victimes, s'appuyant sur son expérience personnelle du deuil pour trouver les mots.

Il leur a dit de "ne jamais perdre espoir" même s'il savait qu'elles traversaient l'enfer et qu'il resterait en contact avec elles tout au long du processus de recherches. Il leur a aussi expliqué que la nation était en deuil à leurs côtés.

Joe Biden a aussi rencontré les responsables locaux et les a assuré de l'aide de la FEMA, l'agence fédérale des situations d'urgence qui a déjà envoyé du personnel de recherche et leur a octroyé une enveloppe de 20 millions de dollars. Mais ce n'est pas tout :

"Nous avons décidé de couvrir, par exemple, 100% des frais de recherche et de sauvetage pendant les 30 premiers jours. Cela ne se fait pas souvent, mais c'est nécessaire ici, à mon avis. Et la FEMA va fournir des logements temporaires aux survivants".

Une rencontre avec les équipes de sauveteurs était aussi prévue, 400 personnes sont mobilisées depuis 8 jours. Les recherches ont un temps été stoppées en raison de risques d'effondrement de la structure restante, mais elles ont pu reprendre. Une équipe de scientifique et d'ingénieurs est sur site depuis 48 heures pour mener l'enquête sur les causes du drame.

Sources additionnelles • AP, AFP