DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La directive européenne sur l'interdiction des plastiques à usage unique entre en vigueur

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
La directive européenne sur l'interdiction des plastiques à usage unique entre en vigueur
Tous droits réservés  Alexandru Dobre/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Assiettes, couverts, cotons-tiges : ces plastiques à usage unique n'ont plus le droit d'être vendus à compter de ce samedi dans l'UE, conformément à la directive européenne votée en 2018. En théorie et à condition que les États membres l'aient transposée dans leurs législations nationales. Si l'Allemagne et la France ont adopté des textes en ce sens, ce n'est pas encore le cas de l'Espagne, rapporte El Païs, qui a pris du retard, et où la loi sur les déchets pourrait ne pas être prête avant 2022.

Et tous les plastiques à usage unique ne sont pas encore interdits. Sont concernés "__les assiettes, couteaux et fourchettes en plastique, les touillettes à café, les sticks pour ballons de baudruche, les cotons-tiges, ainsi que les fameux sacs plastiques oxo-dégradable, qui n'ont de dégradable que le nom", explique Frédérique Ries, députée européenne et vice-présidente de Renew Europe (groupe centriste au Parlement européen). "Il y a__aussi les contenants pour aliments et boissons en polystyrène expansé qui sont cette sorte de frigolite légère très utilisée dans la restauration rapide". Ajoutons également les pailles.

Selon la Commission européenne, la dizaine de produits concernés par l'interdiction censée entrer en vigueur partout dans l'UE à compter du 3 juillet représentent _"70% des déchets échoués dans les océans, dans les mers et sur les plages." _L'interdiction a été mis en place progressivement. En France, les plastiques à usage unique concernés sont interdits depuis le 1er janvier mais les stocks commandés avant 2021 pouvaient toujours être écoulés jusqu’au 1er juillet 2021.

Et cette interdiction n'est qu'une première étape. Pour les autres plastiques à usage unique comme les couvercles ou les récipients pour aliments, la directive vise une réduction de la consommation et non une interdiction. En ce qui concerne les bouteilles plastiques, elle fixe un objectif de collecte de 90 % pour le recyclage. Par ailleurs, les bouteilles doivent désormais être fabriquées "à partir d’au moins 25 % de plastiques recyclés d’ici à 2025 (pour les bouteilles en PET), et 30 % d’ici à 2030 (pour toutes les bouteilles)".

Enfin, les produits en plastique pour lesquels il n'existe pas encore d'alternatives, comme les lingettes, les cigarettes avec filtre en plastique ou les tampons hygiéniques, restent autorisés. Mais ils doivent désormais être étiquetés avec un avis avertissant les consommateurs des dommages environnementaux causés par le plastique. Des informations seront également fournies sur la manière de s'en débarrasser correctement.

La production mondiale de déchets plastiques pourrait augmenter de 41% d'ici 2030, et doubler la quantité présente dans les océans pour atteindre 300 millions de tonnes, met en garde l'association de protection des animaux WWF.