DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bientôt les vacances ? Tout savoir sur le certificat Covid numérique UE

Access to the comments Discussion
Par euronews
Une douanière croate lit le "certificat COVID numérique de l’UE"
Une douanière croate lit le "certificat COVID numérique de l’UE"   -   Tous droits réservés  European Union
Taille du texte Aa Aa

L'Union européenne a fait un pas de plus vers la relance de la libre circulation en lançant son pass sanitaire unique le 1er juillet dernier. Vous partez bientôt en vacances ? Suivez le guide !

Qu'est-ce que ce nouveau certificat ?

Le "certificat Covid numérique UE" (EUDCC pour l'acronyme anglais), précédemment appelé "certificat vert numérique", vise à lever les restrictions de voyage dans les 27 États membres. Il sera également disponible pour certains pays tiers.

Il consiste en un QR code qui contient des informations sur votre statut de vaccination, de test et/ou de guérison. Le certificat numérique peut être transportable sur son smartphone ou sur papier et renvoyer vers (un seul de ses QR codes suffit pour voyager) :

  • Une attestation de vaccination complète :

2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) 4 semaines après l'injection pour les vaccins à une seule injection (Janssen/Johnson & Johnson) 2 semaines après l'injection du vaccin chez les personnes ayant eu le Covid (1 seule injection).

  • Un test négatif PCR ou antigénique de moins de 48h pour l'accès aux grands événements et de 72h maximum pour le contrôle sanitaire aux frontières.
  • Un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement du Covid, datant d'au moins 15 jours et de moins de 6 mois.

Où puis-je trouver le certificat ?

Depuis le 25 juin en France, les certificats de test et de vaccination sont déjà au format européen. Il est possible de les numériser et transporter sur son smartphone via l'application TousAntiCovid.

Les personnes ayant été vaccinées avant cette date doivent se rendre sur le site des autorités sanitaires de leur pays. En France, le certificat au format européen est téléchargeable sur attestation-vaccin.ameli.fr.

Mon pays peut-il refuser de le mettre en place ?

Non, le certificat a été officialisé par l'adoption d'une loi européenne contraignante. Cela signifie qu'il doit être appliqué dans son intégralité dans l'ensemble de l'Union.

Dois-je payer ?

Non, l'EUDCC est financé par l'argent public.

Quels sont les vaccins reconnus ?

Tous les vaccins COVID-19 autorisés par l'Agence européenne du médicament sont reconnus. Il s'agit notamment des vaccins développés par Pfizer/BioNTech, Moderna, Oxford/AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Les États membres sont également libres de décider eux-mêmes s'ils acceptent d'autres vaccins.

Mon enfant doit-il montrer un pass sanitaire ?

Le certificat est exigé à partir de 11 ans. Les enfants plus jeunes en sont donc exonérés. Mais les enfants de 11 ans, trop jeunes pour être éligibles à la vaccination, devront montrer un test négatif.

Puis-je être interdit de voyage si je ne suis pas vacciné ?

Pas du tout. L'UE assure que le certificat ne deviendra pas une condition préalable à la libre circulation dans l'Union ; il est plutôt sensé faciliter l'exercice de ce droit fondamental.

Selon une fiche d'information publiée par la Commission, "les personnes qui ne sont pas vaccinées doivent pouvoir continuer à exercer leurs droits de libre circulation, le cas échéant sous réserve de limitations telles que les tests ou la quarantaine/l'auto-isolement."

Quels tests sont acceptés ?

Les tests PCR et les tests antigéniques rapides sont reconnus. Pour l'instant, cela n'inclut pas les autotests.

Puis-je me rendre dans d'autres pays avec le pass ?

L'UE a déjà déclaré qu'elle était ouverte à la mise en œuvre du passeport sanitaire dans les pays de l'EEE (Islande, Liechtenstein, Norvège), ainsi qu'en Suisse.

La Norvège et la Suisse se sont engagées à créer leurs propres certificats de vaccination afin d'être compatibles avec l'UE, tandis que l'Islande autorise l'entrée des touristes européens vaccinés depuis plusieurs mois déjà.

Le Royaume-Uni, quant à lui, n'a pas encore conclu d'accord avec l'Union européenne et déploie actuellement ses propres certificats de vaccination par l'intermédiaire de son service national de santé.

Le Royaume-Uni applique également un système de feux de circulation (rouge, orange et vert) pour les arrivées internationales.

Qu'en est-il des États-Unis ?

Les citoyens de l'UE, comme une bonne partie du monde, se sont vus interdire l'accès aux États-Unis dès les premiers jours de la pandémie - et cela ne semble pas près de changer.

Selon l'US Travel Association, le plan de l'UE pour relancer les voyages internationaux devrait "inciter les États-Unis à tenir compte des nombreux appels en faveur d'un plan et d'un calendrier pour la réouverture des frontières en toute sécurité".

Le pass est-t-il sécurisé ?

C'est en tout cas l'objectif. Le QR code comprend la signature numérique d'un organisme de délivrance (hôpital, centre d'examen, autorité sanitaire) dont la clé de signature numérique unique est stockée dans une base de données sécurisée dans chaque pays.

"La Commission européenne construira une passerelle", précise la Commission européenne. "Grâce à cette passerelle, toutes les signatures de certificats pourront être vérifiées dans toute l'UE. Les données personnelles du détenteur du certificat ne passent pas par la passerelle, car elles ne sont pas nécessaires pour vérifier la signature numérique."

Quelle est la durée de validité de mon certificat ?

Les règles sont amenées à changer. La validité dépendra de la pertinence du certificat à un moment donné, des futures découvertes scientifiques et des règles nationales dans chaque État membre.

Ce certificat restera-t-il en vigueur ?

Ce n'est pas prévu. L'UE maintient que les certificats sont strictement liés à la pandémie. Par conséquent, dès que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) déclarera la fin de l'urgence de santé publique, le système de certificats devra également être suspendu.

Mais cela signifie aussi qu'il pourrait être réactivé dans le cas où l'OMS déclarerait une autre urgence de santé publique.