DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Instabilité en Afghanistan : Russie, Iran et Turquie ferment leurs consulats dans le nord

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Un soldat de l'armée afghane prend la pose devant la base militaire de Bagram (Afghanistan), le 05/07/2021
Un soldat de l'armée afghane prend la pose devant la base militaire de Bagram (Afghanistan), le 05/07/2021   -   Tous droits réservés  WAKIL KOHSAR/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

La Russie, la Turquie et l'Iran ferment provisoirement leurs consulats dans le nord de l'Afghanistan. Une mesure préventive face à l'avancée des talibans et la déroute de l'armée afghane.

Depuis vendredi, les troupes étrangères qui stationnaient cette base aérienne de Bagram en Afghanistan, sont parties. Le site est maintenant occupé par l'armée afghane. Une armée qui se sent désormais bien seule face à des Talibans qui progressent dans de nombreuses régions du pays, notamment dans le nord.

Dans ce climat d'instabilité, la Russie, l'Iran et la Turquie ont décidé de fermer provisoirement leurs consulats dans la ville de Mazar-i Sharif. Les diplomates sont rapatriés dans la capitale Kaboul.

Fuite au Tadjikistan

Les combats de ce week-end ont clairement tourné à l'avantage des insurgés islamistes qui, non seulement gagnent du terrain, mais en plus mettent en pièce l'armée afghane. Au point que certains soldats ont fui les combats et se sont réfugiés au Tadjikistan voisin.

D'après l'un d'eux, ces soldats avaient demandé des renforts à Kaboul, mais leur demande a été ignorée. Ils ont préféré sauver leur vie, face à l'avancée des talibans.

En réaction, les autorités tadjikes ont annoncé l'envoi de soldats supplémentaires à leur frontière avec l'Afghanistan pour éviter que le conflit ne déborde sur leur sol.