DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Euro de football et Covid-19 : avant la finale, déjà l'heure des comptes

Access to the comments Discussion
Par euronews
A Londres, des supporters italiens fêtent le retour au sommet de la Squadra azzura
A Londres, des supporters italiens fêtent le retour au sommet de la Squadra azzura   -   Tous droits réservés  Thanassis Stavrakis/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Alors que le championnat d'Europe de football n'est même pas encore fini, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) recense une hausse des cas autour de certaines rencontres. En trois semaines de tournoi, plus de 2 500 cas **pouvant attribués à l'Euro 2021** ont été détectés dans sept pays.

La plupart des nouvelles infections liées au tournoi sont survenues après les matchs de l'équipe écossaise à Glasgow et à Londres, d'après la note de l'ECDC. Sur les 2 600 supporters écossais admis lors de la rencontre à Wembley, 397 ont été testés positif au Covid-19 dans les jours suivants, soit 15 % d’entre eux.

Au total, 1991 cas ont été recensés en lien avec l'Euro de football en Ecosse, selon l'ECDC. 436 supporters finlandais ont apparemment contracté le virus lors d'un match de leur équipe à Saint-Pétersbourg, en Russie, où des records de mortalités ont été battus ces derniers jours. La Russie a également signalé un premier cas de variant Delta + K417N (variant en cours d'investigation).

D'autres cas en lien avec le tournoi ont été signalés au Danemark (35, dont 5 du variant Delta), France (3), Suède (2) et quelques autres en Croatie et aux Pays-Bas.

Carl Recine/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Le déplacement des supporters écossais à Wembley a provoqué une propagation du Covid-19Carl Recine/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Merkel "inquiète et sceptique"

L'autorité européenne avait clairement indiqué que les grands événements rassemblant des foules de personnes présentait un risque élevé de propagation du Covid-19.

A travers l'Europe, la décision de l'UEFA d'autoriser jusqu'à 60 000 personnes à assister aux matchs dans les stades a suscité des critiques. C'est le cas en Allemagne, où le ministre de l'Intérieur Horst Seehofer a qualifié cette volonté d'"absolument irresponsable".

La chancelière Angela Merkel avait s'était aussi déclarée "inquiète et sceptique" devant la présence des quelque 40 000 supporters de Wembley, où la Mannschaft a finalement quitté la compétition.

En théorie, il existe un système de contrôle de l'état de santé des supporters, mais ces derniers n'ont qu'à remplir une déclaration en ligne. Il n'y a pas de test réel. Au Royaume-Uni, les dernières restrictions liées à la pandémie seront abandonnées à partir du 19 juillet, malgré la hausse des cas de variant Delta.

Le pays a de nouveau dépassé le seuil des 30 000 infections quotidiennes, en augmentation de plus de 40 % par rapport à la semaine précédente. Dans le même temps, plus de 64 % des Britanniques ont été vaccinés deux fois.