DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'armée déployée en Tunisie pour vacciner la population alors que l'épidémie fait des ravages

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy avec AFP
euronews_icons_loading
Un soldat administre une dose de vaccin à Kesra (Tunisie) le 13 juillet 2021
Un soldat administre une dose de vaccin à Kesra (Tunisie) le 13 juillet 2021   -   Tous droits réservés  Saber Zidi/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

En Tunisie, l'armée est déployée dans certaines régions pour vacciner la population, alors que le pays est confronté à une vague épidémique et que le taux de vaccination est au plus bas : seulement 7% de la population est entièrement vaccinée.

7% de la population entièrement vaccinée

La faute à un manque de doses, de matériel et de personnel. La faute aussi à des lieux de vaccination souvent trop éloignés des villages.

"Ils m'ont convoqué deux fois pour faire le vaccin à 15 kilomètre d'ici, j'ai refusé d'y aller. Mais quand j'ai su que l'armée était ici, je suis venu."

Ils m'ont convoqué deux fois pour faire le vaccin à 15 kilomètre d'ici.
Une habitante du village de Kesra
Saber Zidi/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Les soldats vaccinent en priorité les personnes âgées ou avec comorbidités (Kesra, 13/07/2021)Saber Zidi/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

La France va envoyer un million de doses

En grande difficulté face à l'épidémie, la Tunisie a lancé un appel au secours auquel a notamment répondu la France qui va fournir dans les semaines à venir du matériel médical et plus d'un million de doses de vaccins.

Paris a dans le même temps placé le pays sur la liste rouge, ce qui signifie de facto que seules les personnes vaccinées peuvent se rendre ou venir de Tunisie.

Le taux de mortalité le plus élevé du continent

Avec plus de 100 morts par jour pour plus de 12 millions d'habitants, la Tunisie a le taux de mortalité lié au Covid-19 le plus fort de tout le continent africain et de tout le monde arabe, selon un responsable de l'OMS.

Outre la France, l'Algérie, les Émirats arabes unis, la Turquie et la Chine ont envoyé du matériel médical et des doses de vaccins à la Tunisie.