This content is not available in your region

Le dialogue entre la Serbie et le Kosovo est toujours dans l’impasse

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Le chef de la diplomatie europénne avant la rencontre avec les dirigeants serbe et kosovar
Le chef de la diplomatie europénne avant la rencontre avec les dirigeants serbe et kosovar   -   Tous droits réservés  GAETAN CLAESSENS/European Union

Les efforts pour relancer une normalisation des liens entre la Serbie et le Kosovo patinent. Les deux dirigeants se sont rencontrés lundi à Bruxelles sous les auspices de l'Union européenne. Il s'agissait de la première réunion en face à face entre le président serbe, Aleksandar Vučić, et le Premier ministre kosovar, Albin Kurti.

"Cette rencontre a été difficile et elle a démontré des approches très différentes entre les deux parties en vue de la normalisation des relations entre la Serbie et le Kosovo. En conséquence il y a eu peu de progrès", résume Miroslav Lajčák, représentant spécial de l'UE pour le dialogue entre Belgrade et Pristina.

Selon différentes sources, le représentant kosovar aurait rappelé à son interlocuteur que Belgrade a commis depuis 1878 trois génocides contre les Albanais du Kosovo. Le dirigeant serbe aurait accusé son homologue de vivre dans le passé. "Ils ont répété la même chose : qu'il n'était pas possible de se tourner vers l'avenir en oubliant le passé. C'est un cercle vicieux", répond Aleksandar Vučić.

L'avenir est plus important que le passé. Le passé est important mais nous devons avancer
Josep Borrell
chef de la diplomatie de l'UE

Si la rencontre se termine sur un constat d'échec, Belgrade et Pristina réitèrent leur souhait de rejoindre l'Union européenne. Pour l'envisager il faut d'abord une solution viable aux questions héritées du passé et aux difficultés actuelles.

Le chef de la diplomatie européenne assure que les deux parties ont un avenir dans le projet commun. "La Serbie et le Kosovo doivent clore le chapitre de leur douloureux passé à travers un accord complet et contraignant sur la normalisation des relations et nous pourrons nous tourner vers l'avenir européen pour leurs citoyens", souligne le diplomate de l’UE Josep Borrell.

Des enjeux nationaux et le manque de coordination entre l'Union européenne et son partenaire américain expliquent les difficultés rencontrées dans cet effort diplomatique.