DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Ariel Henry, nouveau premier ministre d'Haïti, deux semaines après l'assassinat du président Moïse

Par euronews avec AP, AFP
euronews_icons_loading
Le nouveau premier ministre ha¨tien Ariel Henry lors de sa prise de fonction à Port-au-Prince, le 20 juillet 2021
Le nouveau premier ministre ha¨tien Ariel Henry lors de sa prise de fonction à Port-au-Prince, le 20 juillet 2021   -   Tous droits réservés  Matias Delacroix/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Haïti a un nouveau premier ministre, un homme expérimenté, déjà plusieurs fois ministre. Ariel Henry a 71 ans, c'est un ancien neurochirurgien. Le président Jovenel Moïse l'avait nommé juste avant d'être assassiné le 7 juillet dernier.

Lors de sa prise de fonction officielle à Port-au-prince, après une minute de silence, Ariel Henry a promis d’œuvrer au "consensus" dans le pays caribéen gangrené par la pauvreté, l'insécurité et la corruption, appelant à l'union nationale. Et il a promis de rétablir l'ordre en vue d'organiser des élections comme l'exige la population et la communauté internationale.

Il estime que "la solution à la crise haïtienne doit venir des Haïtiens", que "tout est négociable sauf la démocratie, les élections et l'état de droit" :

"La tâche qui nous attend est complexe, extrême et difficile. Les différents secteurs de la société haïtienne doivent se parler pour trouver et mettre en œuvre des solutions durables aux problèmes auxquels nous sommes confrontés."

Le nouveau gouvernement, dont la composition a été publiée lundi au journal officiel de la République haïtienne, est formé de 18 ministres, dont cinq femmes. En plus du poste de Premier ministre, Ariel Henry assumera celui de ministre des Affaires sociales et du Travail.

Ariel Henry a finalement pu remplacer Claude Joseph, premier ministre par intérim au moment de l'assassinat du président Moïse après quelques jours de bras de fer. Claude Joseph ne voulant pas céder sa place jusqu'au weekend dernier après les pressions des ambassadeurs de différents pays (France, États-Unis notamment) et des émissaires de l'ONU et de l'Organisation des États Américains.

Concernant la mort violente du président Moïse, Ariel Henry a souhaité "des peines exemplaires et dissuasives" pour les auteurs du meurtre. Les funérailles présidentielles doivent avoir lieu ce vendredi 23 juillet.