This content is not available in your region

Pass sanitaire, vaccination, contrôles... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

Access to the comments Discussion
Par Joanne Massard  & AFP
Le Premier ministre Jean Castex au 13H de TF1 mercredi 21 juillet 2021
Le Premier ministre Jean Castex au 13H de TF1 mercredi 21 juillet 2021   -   Tous droits réservés  AFP   -   000_9FJ78M

"Nous devons agir". À l'issue d'un nouveau Conseil de défense à l'Élysée, Jean Castex a mis en garde contre la progression de la quatrième vague dans l'Hexagone, portée par le variant Delta plus contagieux.

Le Premier ministren français a détaillé les mesures de l'exécutif lors d'une interview sur TF1.

Dans la quatrième vague, on y est!
Jean Castex
Premier ministre français

96% des cas positifs recensés mardi étaient non-vaccinés

"Dans la 4ème vague, on y est", a affirmé Jean Castex, en précisant que le nombre de contaminations avait bondi de 140% en une semaine.

96% des 18.000 cas de contamination par le Covid-19 recensés mardi n'étaient pas vaccinés, a déclaré mercredi le Premier ministre.

"Pas de Pass Sanitaire dans les écoles"

Toute notre stratégie depuis le début de la crise (...) a consisté à ce que les enfants de France soient le plus possible scolarisés. (...) Alors on ne va pas dire maintenant, si vous n'êtes pas vaccinés, d'autant que certains n'y peuvent rien, on va vous priver d'école. Donc pas de pass sanitaire dans les établissements scolaires
Jean Castex
Premier ministre français

Jean Castex a également déclarer qu'en septembre, le gouvernement mettra "le paquet dans les collèges et dans les lycées pour vacciner".

La vaccination des adolescents de 12-17 ans pourra se faire dans les écoles, collèges et lycées à la rentrée. L'application du pass sanitaire, entrera en vigueur pour eux fin septembre seulement.

Une semaine de "pédagogie" pour le pass sanitaire avant les sanctions

Jean Castex a également annoncé "une semaine de pédagogie" après l'entrée en vigueur du Pass sanitaire dans le pays.

Les responsables d'établissements recevant du public, dont les cinémas et musées depuis mercredi puis cafés et restaurants à partir du mois d'août, devront contrôler les pass sanitaires mais ne seront pas tenus responsables en cas de fraude.

Les gérants seront "responsables du contrôle" du pass sanitaire, mais pas de la "vérification de l'identité" de la personne qui le présente, qui sera du ressort des forces de l'ordre.

Après une semaine de "pédagogie" pour les établissements concernés, viendra "le temps des sanctions", a-t-il ajouté.

Le gouvernement promet d'être "intraitable" face aux "actes de violence" des anti-pass sanitaire

On a le droit de manifester. Mais nous serons intraitables avec ceux qui commettent des violences
Jean Castex
Premier ministre français

"Le gouvernement sera "intraitable" avec ceux qui en viennent à des actes de violence en protestant contre la vaccination ou le pass sanitaire en ayant une posture idéologique, voire politique", a déclaré mercredi le Premier ministre Jean Castex.

"On a le droit de manifester" mais "nous serons intraitables avec ceux qui (...) en viennent à des actes de violence", "font allusion à l'étoile jaune ou à la Shoah, s'en prennent à des permanences parlementaires, mettent le feu à des centres de vaccination", ce qui est "très grave", a t-il ajouté.

Cinq millions de rendez-vous sous peu, 50 millions de primo-vaccinés fin août

Le Premier ministre Jean Castex a également annoncé l'ouverture de cinq millions de rendez-vous de vaccination "dans les 15 jours", avec pour objectif : atteindre 50 millions de primo-vaccinés contre la Covid-19 à la fin du mois d'août.

Le chef du gouvernement espère que quatre millions de françaisa espéré que reçoivent leur première dose pendant la dernière semaine de juillet, et quatre autre millions la première semaine d'août.

Il a aussi réaffirmé l'objectif d'atteindre, fin juillet, 40 millions de primo-vaccinés en France, en parallèle de la première étape de l'extension du pass sanitaire qui s'ouvre mercredi.