DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Chine : la souche Delta se propage et inquiète les autorités

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Chine : la souche Delta se propage et inquiète les autorités
Tous droits réservés  Mark Schiefelbein/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois depuis plusieurs mois, la Chine est confrontée à une importante résurgence de cas Covid-19.

Pour l'instant, les nouvelles contaminations se comptent seulement par centaines. Mais les autorités, dont la politique reste le "zéro infection", ne cachent pas leur inquiétude. Quatorze provinces sont aujourd'hui touchées et localement, des mesures drastiques sont mises en place : confinement, désinfection, fermetures de lieux culturels.

En juillet, le pays a dénombré 328 nouveaux cas d'infection. C'est presque autant que sur la période allant de février à juin. La souche Delta est mise en cause. Les responsables des autorités sanitaires rappellent les mesures à adopter et soutiennent la poursuite de la campagne de vaccination.

"La vaccination doit être adoptée parallèlement à des mesures strictes de prévention et de contrôle, car c'est le principal moyen d'éviter un rebond de l'épidémie. Après la vaccination, nous conseillons à la population de continuer à maintenir les mesures de protection individuelle", indique Qiu Yiming, chercheur au centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, Qiu Yiming.

Le variant Delta est apparu d'abord à Nankin, grande métropole de l'est. Des centaines de milliers de personnes sont désormais confinées dans la province de Jiangsu, dont la ville est la capitale. La ville touristique de Zhangjiajie, dans la province du Hunan a aussi confiné ses 1,5 million d'habitants et fermé vendredi toutes ses attractions touristiques.

Pékin a fait état dimanche de trois cas locaux de contamination: une famille vivant dans la banlieue de la capitale qui revenait de Zhangjiajie, a indiqué le bureau de la santé à Pékin. La capitale a coupé toutes ses liaisons ferroviaires, routières et aériennes avec les régions où des cas de coronavirus ont été recensés.

Pékin a également fermé ses portes aux touristes et ne laisse entrer que les "voyageurs essentiels" dont le test de dépistage est négatif.

En banlieue de Pékin, deux malades ont été découverts, entraînant le placement en confinement de 40 000 personnes. La vie était revenue quasiment à la normale en Chine depuis le printemps 2020, seuls deux morts du Covid-19 avaient été officiellement enregistrés.