Covid : le calvaire de la Tunisie, le coronavirus y a fait plus de 20 000 morts

Covid : le calvaire de la Tunisie, le coronavirus y a fait plus de 20 000 morts
Tous droits réservés Hassene Dridi/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour beaucoup, la gestion chaotique de la pandémie a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase en Tusnie.

PUBLICITÉ

Le cimetière existe depuis neuf siècles, mais cette année n'est comme nulle autre.

Hassen est fossoyeur, il dit avoir enterré plus de 800 victimes du Covid en l'espace de huit mois.

La gestion de la pandémie a cristallisé le mécontentement des Tunisiens : cinq ministres de la Santé se sont succédé en 18 mois et face à la colère le président s'est octroyé les pleins pouvoirs le 25 juillet dernier.

Yassine Saii, fils d'une victime du Covid : "Je déteste ce gouvernement. Ce gouvernement... ce n'en est pas un."

Les Tunisiens se plaignent tout particulièrement du manque d'oxygène de l'arrivée tardive des vaccins.

Yassine Saii, fils d'une victime du Covid : "Il y avait quatre ou cinq malades pour une seule bouteille d'oxygène" raconte Yassine. "Un seul tuyau à partager entre les malades. Quand la bouteille était terminée, il fallait en attendre une autre qui pouvait arriver douze heures après. Au début, mon père était bien. À l'hôpital, son état n'a fait qu'empirer."

Depuis l'arrivée du variant Delta, le nombre de morts du Covid a plus que doublé en Tunisie.

Les autorités ont enregistré plus de 20 000 décès et nombreux sont ceux qui estiment ce bilan largement sous-évalué.

**Début août, la Tunisie enregistrait le pire taux de mortalité dû au Covid de la planète (**10,64 décès dus au Covid-19 pour 100.000 habitants, selon un comptage de l'AFP réalisé à partir de bilans officiels lundi 2 août).

Anelise Borges, Euronews : "La Tunisie consacre à peine 5 % de son budget à la Santé. C'est trois fois moins que ce que recommande l'OMS et pour beaucoup la mauvaise gestion de la pandémie a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase : les Tunisiens étaient déjà exaspérés et se sont sentis abandonnés par ceux-là même qui étaient censés les protéger."

Zakaria Bouguira. médecin : "La population a compris que nos vies ne valaient pas la peine d'être sauvées - c'est le message que nous avons reçu de l'Etat. J'espère qu'aujourd'hui l'Etat a compris cette erreur. J'espère que le président qui s'est octroyé de nouveaux pouvoir va changer de direction et donner de l'importance à la vie

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, la situation épidémique de la Tunisie commence à légèrement s'améliorer.

L'agence onusienne appelle le pays à accéler la vaccination de la population.

Jusqu'à présent à peine 9 % des Tunisiens ont été vaccinés contre le Covid-19.

La semaine dernière, la Chine et l'Union européenne ont envoyé six millions de doses de vaccin à la Tunisie.

Le président Kais Saïed a annoncé qu'une opération de vaccination massive débuterait dès dimanche.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : rebond épidémique, l'OMS appelle à la vigilance

L'OMS lève l'alerte maximale sur la pandémie de Covid-19

Origine du Covid : l'OMS assure que Pékin dispose de plus de données, la Chine dément