DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le gouverneur de Floride poursuit sa bataille contre le masque

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec EFE, AFP
euronews_icons_loading
Le gouverneur Ron DeSantis, le 10 août 2021.
Le gouverneur Ron DeSantis, le 10 août 2021.   -   Tous droits réservés  Marta Lavandier/Copyright 2021 The Associated Press. All Rights Reserved.
Taille du texte Aa Aa

A l'approche de la rentrée scolaire, le gouverneur républicain de Floride, Ron DeSantis, poursuit sa bataille contre le masque. Fin juillet, il a promulgué un décret interdisant aux établissements scolaires d'en imposer le port aux élèves, mais plusieurs districts scolaires ont depuis annoncé vouloir défier l'ordre du gouverneur.

En retour, Ron DeSantis a menacé mardi de couper les fonds aux écoles rebelles, ou même de cesser de verser les salaires des responsables scolaires impliqués dans ces décisions."Ce sont les parents qui doivent décider. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour faire valoir leurs droits", a une fois de plus martelé le gouverneur

Cette déclaration fait suite à l'annonce, lundi, de l'intendant général des écoles publiques du comté de Leon (Floride centrale), qui a déclaré que les élèves des écoles primaires et secondaires devraient bien porter des masques dès la prochaine rentrée scolaire. "Ces masques ne protègent pas seulement la personne qui les porte, ils protègent également la personne à côté d'elle, devant elle et derrière elle", a déclaré Hanna, en faisant référence aux enfants dans les salles de classe. "(...) Si jamais nous perdions un enfant à cause de ce virus, je ne peux pas simplement blâmer le gouverneur", a-t-il ajouté.

Niveaux records de contaminations en Floride

"Retirer le financement aux écoles et aux administrateurs qui refusent de mettre les enfants en danger est une tactique dangereuse digne d'un dictateur du tiers monde. Cela devrait alarmer tout le monde dans le pays, pas seulement la Floride ", a réagit Nikki Fried, commissaire à l'agriculture de Floride, qui se présente comme candidate démocrate au poste de gouverneur.

La Floride connait ces dernières semaines une flambée épidémique portée par le variant delta : le nombre de cas quotidiens et de patients hospitalisés atteignent des niveaux records. Fidèle de Donald Trump, Ron DeSantis s'oppose toutefois à toute mesure prise ou recommandée par le gouvernement central. Il explique vouloir miser sur la vaccination plutôt que sur des mesures de restriction, contraire à la liberté selon lui.

Comme lui, les gouverneurs républicains de l'Arizona et du Texas ont interdit l'obligation du port du masque dans les écoles Au contraire, à New York ou encore dans l'Illinois, Etats démocrates, tous les écoliers devront obligatoirement porter un masque à la rentrée.