Inondations en Autriche, incendies en Grèce et en France : la météo continue de faire des siennes

Inondations en Autriche, incendies en Grèce et en France : la météo continue de faire des siennes
Tous droits réservés AFP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le feu qui ravage le massif des Maures, dans l'arrière-pays de Saint-Tropez, "n'a pas progressé" dans la nuit, mais 1 200 pompiers sont mobilisés mercredi pour tenter d'éteindre le plus gros incendie de l'été en France

PUBLICITÉ

La météo continue de faire des siennes dans plusieurs régions d'Europe. En Autriche, des pluies torrentielles ont provoqué des inondations qui ont à nouveau malmené la région de Salzbourg, déjà le théâtre de coulées de boue et d'inondations le week-end dernier. 

À Wald im Pinzgau, les routes et les rails de la voie ferrée du Pinzgau ont été endommagés par des trous de plusieurs mètres de large. La rivière Krimmler Ache est sortie de son lit pour la troisième fois en trois jours. Plusieurs coulées de boue se sont abattues dans la région, dont la plus importante sur une longueur de 500 mètres. 

L'armée a été appelée en renfort pour les opérations de déblaiement, qui pourraient prendre jusqu'à plusieurs semaines.

Incendies en France et en Grèce

Pendant de temps, des centaines de pompiers se battent depuis deux jours pour contenir un incendie dans la région de Vilia, au nord-ouest d'Athènes. Des moyens sont également mobilisés pour stopper la progression d'un autre feu, au sud-est de la capitale, à 15 kilomètres du très touristique cap Sounion.

Et en France, 1200 pompiers étaient toujours mobilisés mercredi pour tenter de mettre fin au plus gros feu de l'été, dans l'arrière-pays de Saint-Tropez. L'incendie, qui a démarré lundi près d'une aire d'autoroute, a parcouru 6 675 hectares et en a brûlé 4 000, mais n'a pas progressé dans la nuit, selon les pompiers. 

Près de 7 000 personnes, dont des touristes français et étrangers, ont dû passer une nouvelle nuit dans des structures d'hébergement d'urgence.

Le président Emmanuel Macron a salué mardi sur place le "courage" des centaines de pompiers, forces de secours et élus locaux engagés dans la bataille contre les flammes. "Le pire a été évité", l'incendie n'ayant fait aucune victime à ce stade malgré sa rapidité et sa virulence, a-t-il souligné.

La France avait jusqu'ici été relativement épargnée par les feux qui ont dévasté des milliers d'hectares et fait des dizaines de victimes dans plusieurs pays méditerranéens, de la Turquie à l'Algérie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hommages à l'opposant russe Alexeï Navalny dans plusieurs villes d'Europe

Un terrible incendie dans la capitale bangladaise a fait au moins 43 morts

L'Allemagne se prépare à transférer jusqu'à 5 000 soldats en Lituanie en 2027