DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

A quoi ressemble aujourd'hui la vie à Kaboul ? Le témoignage d'un journaliste afghan

Access to the comments Discussion
Par Laura Berlioz
euronews_icons_loading
A quoi ressemble aujourd'hui la vie à Kaboul ? Le témoignage d'un journaliste afghan
Tous droits réservés  Rahmat Gul/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

L'Occident continue de se démener pour trouver des solutions face à la crise en Afghanistan. Pendant ce temps-là à Kaboul, certains habitants commencent à toucher du doigt un retour à la normale.

"Au début, lorsque les talibans sont entrés à Kaboul, les gens ont paniqué. Ils ne savaient pas comment le groupe les traiterait, ils avaient donc raison de s'inquiéter, mais petit à petit, les talibans sont devenus accessibles. Ils ont l'air aimables avec tout le monde.", détaille Fazelminallah Qazizai.

Ce journaliste a couvert l'actualité liée aux talibans pendant des années. Il ne s'attendant pas à ce changement de ton et aux scènes qui ont suivi la prise du pouvoir par les talibans : "Les gens posaient pour des selfies avec les talibans, ils essayaient de discuter avec eux."

En Afghanistan, la crise perdure

La fin du chaos en apparence mais la plupart des bureaux de service public, les banques et le principal marché des changes toujours fermés. La vie ici est loin d'être comme avant. "Quand les banques sont fermées, les taux du dollar sont assez élevés et cela a un impact direct sur la nourriture, sur l'essence, le pétrole et bien d'autres choses. ", poursuit-il. Bien que Fazel et sa famille aient envisagé de quitter le pays. Ils resteront en Afghanistan. Pour l'instant.

"L'inquiétude de l'Occident est la même que celle que nous avions à Kaboul avant que les talibans ne prennent la ville. Nous avons même décidé où nous devions aller en tant que réfugiés. Lorsque les talibans sont arrivés, ils ont mis en place une stratégie de communication différente qui apporte de bonnes nouvelles. Je ne suis pas sûr qu'elle puisse durer longtemps. Est-ce juste une technique pour gagner le cœur et l'esprit des Afghans ? Et une fois qu'ils redeviendront stables peut-être que les talibans changeront.", explique le journaliste.

Beaucoup d'Afghans en sont persuadé : le groupe **a changé sur la forme, mais pas forcément sur le fond**. Ils craignent toujours pour leur vie sous la domination du groupe.

Nombre d'entre eux attendent toujours de régulariser leur situation dans l'espoir de fuir le pays.