DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Journée internationale des disparus : les Balkans recherchent près de 10 000 personnes

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Journée internationale des disparus : les Balkans recherchent près de 10 000 personnes
Tous droits réservés  RSRTS
Taille du texte Aa Aa

Une rose blanche, jetée du pont de Mostar en Bosnie, en mémoire d'un être cher, dont on est sans nouvelles, dont on ne peut qu'imaginer le terrible destin, depuis des années. C'était ce 30 août la Journée internationale des personnes disparues, journée particulièrement célébrée dans les Balkans, où presque 10 000 personnes sont toujours manquantes après le conflit en ex-Yougoslavie. Plus de 7 600 disparus, rien que pour la Bosnie-Herzégovine.

"Derrière chacun des noms des personnes disparues se cache une histoire, une vie, une mère et un père, des frères et des soeurs, des filles et des fils qui vivent dans l'incertitude depuis 26 ans et qui ne savent pas ce qui est arrivé à leurs proches", rappelle Elmir Camic, Chef du Comité international de la Croix-Rouge en Bosnie-Herzégovine.

En Croatie, même détresse. Au cimetière de la ville de Glina, on rend hommage aux 1858 personnes qui ont disparu pendant la guerre entre 1991-1995.

On estime à 35 000 le nombre de disparus après les guerres dans les Balkans. En Serbie aussi on est à la recherche de victimes. Leur ombre plane sur les relations entre ces pays, anciens ennemis encore remplis de ressentiment : Belgrade blâme l'attitude de la Croatie et le Kosovo.

Le Kosovo, contre qui la Serbie a été en guerre en guerre entre 1998 et 1999, recherche 1630 disparus.

Les guerres dans l'ex-Yougoslavie ont fait entre 130 000 et 140 000 morts.