PUBLICITÉ

L'épidémie est sous contrôle au Danemark, le passe sanitaire va disparaître

L'épidémie est sous contrôle au Danemark, le passe sanitaire va disparaître
Tous droits réservés Philip Davali/MTI/MTVA
Tous droits réservés Philip Davali/MTI/MTVA
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les boîtes de nuit rouvrent au Danemark ce 1er septembre, et le pass sanitaire sera levé le 10 septembre, l'épidémie est sous contrôle.

PUBLICITÉ

Le Danemark pays de cocagne sans Covid-19 ? Le pays affirme que l'épidémie est "sous contrôle". Résultat le passe sanitaire ne sera plus exigé dans les bars et restaurants au Danemark à partir du 10 septembre. Copenhague s'apprête à supprimer toutes les mesures encore en vigueur pour lutter contre la propagation du Covid-19, à l'exception des contrôles aux frontières.

"La surveillance de la propagation de l'infection et le suivi très détaillé des variants en circulation, ainsi que la préparation des centres de test, font partie de la planification, explique Flemming Konradsen, professeur de santé environnementale à l'université de Copenhague. Nous devons maintenir une stratégie de communication sur les mesures d'hygiène générales. Et nous devons aller de l'avant pour augmenter la couverture vaccinale. Nous ne pouvons pas nous contenter des 75-76 % de la population qui ont reçu deux doses de vaccin. Nous devons nous rapprocher des 90 %. Et nous avons déjà lancé le programme de vaccination de rappel pour les personnes vulnérables".

Mais les épidémiologistes préviennent qu'environ la moitié de la population non vaccinée pourrait être infectée au cours des trois ou quatre prochains mois, par le variant Delta. De quoi douter de la disparition définitive du passe sanitaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid

Covid-19 : quelque 2000 corps anonymes enterrés en Californie

COVID-19 : Rishi Sunak défend son action et relativise son rôle