Le congrès mondial de la nature s'ouvre à Marseille

Le congrès mondial de la nature s'ouvre à Marseille
Tous droits réservés Fernando Vergara/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La plus grande organisation de protection de la nature, l'UICN, ouvre vendredi à Marseille son congrès mondial, avec l'ambition de donner un coup de fouet à la défense d'une planète grandement mise à mal par l'Homme.

Un million : c'est le nombre d'espèces animales et végétales menacées de disparition à cause du changement climatique. Le top départ, ce vendredi, du congrès mondial sur la biodiversité de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) à Marseille est l'occasion d'une petite piqûre de rappel.

PUBLICITÉ

La plus grande organisation de protection de la nature réunit ONG, représentants de gouvernements et entreprises pour plancher sur la manière de protéger la diversité. "Nous devons réinvestir dans ce capital naturel, en prenant moins et en rendant plus à la nature. Cela signifie par exemple de plus grandes zones de conservation, bien gérées, bien protégées, aux bons endroits, qui représenteraient 30% de la surface de la planète d'ici à 2030", a déclaré à euronews Bruno Oberle, directeur de l'UICN. 

"Pour maintenir l'équilibre de la nature, nous avons besoin d'un milliard de dollars par an, et aujourd'hui nous n'investissons que moins de 100 millions. On peut donc donner plus, être meilleur, et nous demandons à tous les acteurs de faire un effort supplémentaire dans les prochaines décennies", a-t-il ajouté.

Ce congrès se déroule dans le cadre d'un cycle de négociations, en vue de la COP15 biodiversité.Celle-ci se tiendra en Chine en avril 2022. L'objectif est de parvenir à un texte qui fixe des objectifs pour protéger la biodiversité dans les vingt prochaines années.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Suisse : oui, à presque 60%, en faveur de la défense du climat

Allemagne : remous autour d'un projet de loi visant à interdire les chauffages polluants

Forêts roumaines en danger : l'exploitation illégale menace les écosystèmes