DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Jour d'élections: l'avenir du parti au pouvoir en jeu au Maroc

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Un bureau de vote à Casablanca au Maroc, le 8 septembre 2021
Un bureau de vote à Casablanca au Maroc, le 8 septembre 2021   -   Tous droits réservés  Abdeljalil Bounhar/AP
Taille du texte Aa Aa

Quelques 18 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes ce mercredi, pour renouveler leurs 395 députés et les 31 000 élus communaux et régionaux. Difficile de savoir, en, l'absence de sondages, qui est favori, mais le PJD, le Parti justice et développement, formation islamiste modérée au pouvoir espère briguer un troisième mandat consécutif à la tête du gouvernement.

Pendant la courte campagne sans meetings, pandémie oblige, les partis se sont vivement confrontés, s'accusant d'achat de voix ou de gaspillage d'argent.

Le chef du gouvernement sera issu du parti arrivé en tête du scrutin. Il est nommé par le roi Mohammed VI pour cinq ans.

Dans ce royaume de 36 millions d'habitants, les décisions et orientations stratégiques restent l'apanage du monarque.